Toutes nos envies

08/11/11 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

DRAME | Marie Gillain renaît devant la caméra de Philippe Lioret pour qui elle compose une juge engagée dans un combat social et un drame intime. Un rôle charnière, pour une actrice touchée par la grâce.

Toutes nos envies

© DR

C'est l'histoire d'une jeune femme qui semble promise à un bonheur tranquille -vie de famille épanouie, et carrière de juge bien engagée. Claire (Marie Gillain) a toutefois un sacré tempérament. Et lorsqu'elle voit arriver devant elle Céline, une mère (Amandine Dewasmes) dont la vie est aspirée par la spirale du surendettement, elle refuse de s'en tenir à la facilité d'une justice administrative. Et d'entamer un combat contre les abus des sociétés de crédit dans lequel elle entraîne bientôt Stéphane (Vincent Lindon), juge franc-tireur que ses batailles passées ont laissé quelque peu désabusé; combat inégal en apparence auquel s'en greffe un autre qui ne l'est pas moins, celui contre le temps dont Claire se sait comptée depuis qu'elle a appris souffrir d'une tumeur.

Inspiré du roman D'autres vies que la mienne, d'Emmanuel Carrère, Toutes nos envies fait converger avec bonheur ses lignes sociale et intime. A l'instar du drame des migrants dans Welcome, Philippe Lioret y aborde frontalement une question sensible, le surendettement, expression au quotidien d'un malaise sociétal profond et dévastateur. Si l'agenda du réalisateur y est parfois trop ostensible -mais il s'agit, après tout, d'un reproche que l'on pourrait adresser à Loach également-, le constat n'ôte rien à l'urgence d'une situation dont le film pose admirablement les enjeux (in)humains.

C'est là, du reste, la force d'un cinéma qui, tout en faisant £uvre utilement dénonciatrice, ne déroge jamais d'une ligne où l'individu occupe la place centrale. Toutes nos envies installe son propos au coeur d'un drame intime abordé avec une pudeur qui n'atténue en rien son intensité. Il émane du film un sentiment de vérité profonde, transcendé par son duo de comédiens principaux. Vincent Lindon, stupéfiant de naturel, et Marie Gillain, avec les accents d'une grâce diffuse, apparaissent idéalement en osmose, pour dispenser des émotions dont la justesse hante longuement le spectateur...

J.F. PL.

TOUTES NOS ENVIES, DRAME DE PHILIPPE LIORET. AVEC MARIE GILLAIN, VINCENT LINDON, YANNICK RENIER. 2 H 00. SORTIE: 09/11. ***

Nos partenaires