Tout l'été, un parfum de scandale sur Arte

18/07/16 à 11:41 - Mise à jour à 15:54

On a eu celui de la soul, celui des sixties, celui des nineties. Celui de la paix aussi, l'an dernier. C'est cette fois un été des scandales que nous réserve Arte pour la dixième édition de ses Summer of.

Tout l'été, un parfum de scandale sur Arte

Sue Lyon dans Lolita de Stanley Kubrick. © Warner Bros

Films, concerts, documentaires... La chaîne franco-allemande étend sur six week-ends une programmation inégale mais opulente qui sent le soufre. Une farce provocatrice qui a fait des vagues à Cannes jusqu'à être qualifiée de "sordide" par la présidente du jury Ingrid Bergman (La Grande Bouffe), une des oeuvres érotiques les plus troublantes de l'histoire du septième art (L'Empire des sens), les histoires de cul de Stanley Kubrick (Eyes Wide Shut, Lolita), un western violent taché d'hémoglobine (La Horde sauvage), l'évangile revu par les Monty Python (La Vie de Brian) et une compilation des plus beaux passements de jambe de Sharon Stone (Basic Instinct)...

À côté d'un volet cinéma qui a méchamment de l'allure et d'une poignée de concerts (The Libertines, Rammstein, Peaches...), ce Summer of Scandals proposera une flopée de documentaires pas toujours heureux mais assurément sulfureux. Après les portraits de la Cicciolina, de Guns N' Roses et de Milli Vanilli, on aura droit en août à ceux de Marlon Brandon, Lemmy, Dennis Hopper et Divine, jeune grassouillet devenu drag-queen. Figurent également au programme une enquête dans le milieu charognard des tabloïds, une petite histoire tapageuse du clip qui aime la violence, les drogues et les fesses et un numéro de Tracks qui promet de faire grimper au mur les âmes sensibles. Il est peut-être l'heure de mettre les enfants au lit...

Depuis le 16 juillet et jusqu'au 21 août sur Arte.

Nos partenaires