The Muppets

14/02/12 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

COMÉDIE | Trente-cinq ans après, les marionnettes du Muppet Show opèrent un spectaculaire retour sur grand écran. Et assument avec bonheur leur âge respectable, et même leur désuétude.

THE MUPPETS, COMÉDIE DE JAMES BOBIN. AVEC AMY ADAMS, JASON SEGEL, CHRIS COOPER. 1H43. SORTIE: 15/02. ***

The Muppets

© Disney

Créées par Jim Henson au milieu des années 70, les marionnettes du Muppet Show ont fédéré des générations entières de téléspectateurs, leur succès leur valant même de tâter du cinéma à diverses reprises. On ne s'attendait pas pour autant à assister, quelque 35 ans plus tard, au retour en fanfare de Kermit, Miss Piggy, Animal, Statler et autre Waldorf. C'est d'ailleurs là l'objet de The Muppets, le film de James Bobin, qui voit 3 fans, un couple et leur marionnette, Walter, tenter de relancer le show après avoir appris qu'un magnat du pétrole s'apprêtait à raser le théâtre qui accueillait les Muppets. Et de partir à la recherche de Fozzy, Gonzo et des autres, afin de monter un muppet téléthon, à même de ré-unir les 10 millions de dollars permettant d'éviter l'irréparable.

On a connu argument moins improbable, et une mise en train laborieuse laisse d'ailleurs craindre le pire. Fausse alerte, cependant: à la fidélité absolue à l'univers de Jim Henson, les auteurs ont ajouté le pari d'un kitsch désuet, voire même ringard, parfaitement assumé. Et de balader leurs Muppets sur une ligne du temps imaginaire qui conduirait de Mary Poppins au show télévisé d'origine, en jouant avec bonheur de la teneur délicieusement anachronique de l'entreprise. Si le temps semble avoir quelque peu entamé la verve satirique des Muppets, l'ensemble, avec un savoureux Jack Black en guest star, n'en est pas moins réjouissant -à même de rassembler, qui sait, fans de la 1re heure et nouveaux adeptes. A noter, en avant-programme, Small Fry, petit bijou d'humour Pixar mettant en scène les personnages de Toy Story...

J.F. PL.

Nos partenaires