The Last Airbender, quatre éléments et trois dimensions

28/07/10 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Changement de cap pour M. Night Shyamalan qui, avec Avatar: The Last Airbender, délaisse le thriller surnaturel pour un film d'aventures fantastiques inspiré d'une série animée. Non sans s'essayer à la 3D.

The Last Airbender, quatre éléments et trois dimensions

© DR

Changement de cap pour M. Night Shyamalan qui délaisse le thriller teinté de surnaturel pour s'aventurer du côté du conte fantastique à budget pharaonique à destination du jeune public.

Adapté d'une série animée à succès, The Last Airbender (Le dernier maître de l'air) déploie son action dans un monde partagé entre quatre nations correspondant aux quatre éléments, et alors que celle du Feu tente de placer sous son joug les tribus de l'Eau, de l'Air et de la Terre. Un contexte trouble dans lequel Aang, un jeune garçon, découvre qu'il pourrait bien être le nouvel Avatar, le dernier Maître de l'Air, seul à même de contrôler les différents éléments et de prémunir l'humanité du chaos.

Aventures guerrières, arts martiaux et spiritualité à tendance orientalisante tapissent cette épopée à grand spectacle. Si l'arrière-plan philosophique et métaphorique peut prêter à sourire, l'exécution n'en est pas moins soignée (la photo est l'oeuvre d'Andrew Lesnie, chef opérateur sur la trilogie du Seigneur des Anneaux) et globalement efficace, les jeunes interprètes du film rivalisant de fougue, à défaut de substance.

Soit de la pâte à blockbuster qui, si elle pourrait permettre à Shyamalan de retrouver son lustre hollywoodien (le film a connu un démarrage américain fracassant), risque toutefois de se révéler indigeste sur la durée, la franchise devant se décliner sur trois épisodes.

The Last Airbender, de M. Night Shyamalan, avec Noah Ringer, Dev Patel, Nicola Peltz. 1h43.

J.F.PL.

Nos partenaires