The Good Postman repart avec l'objectif d'or du festival Millenium

03/04/17 à 14:59 - Mise à jour à 14:57

Pour sa neuvième édition, le festival Millenium a récompensé The Good Postman du Bulgare Tonislav Hristov, ainsi que Another Year ou Don Juan, qui repart avec le prix du public.

The Good Postman repart avec l'objectif d'or du festival Millenium

The Good Postman © Festival Millenium

The Good Postman du réalisateur bulgare Tonislav Hristov a reçu samedi soir l'Objectif d'Or lors de la cérémonie de clôture du festival du film documentaire Millenium. Parmi les autres lauréats de cette neuvième édition figurent entre autres Another Year, qui repart avec le Prix Spécial du Jury et Don Juan, qui remporte le Prix du Public.

Le documentaire The Good Postman raconte l'histoire du petit village bulgare "The Great Gate" et de ses 38 électeurs qui doivent se choisir un nouveau maire. Parmi les candidats, le facteur Ivan propose d'accueillir des réfugiés syriens pour donner une deuxième vie à ce village qui se meurt.

L'Objectif d'Argent récompensant le meilleur film sur le développement durable a été décerné à Plastic China, dans lequel le cinéaste chinois Jiu-Lang Wang met en lumière le fait que tous les déchets plastiques du monde terminent en Chine. À travers l'histoire de deux familles, le film dévoile comment certains mettent leur santé en danger pour recycler ces détritus.

Les droits de l'Homme sont également mis à l'honneur avec l'attribution de l'Objectif de Bronze qui a été remis cette année au film israélien Forever Pure. La réalisatrice Maya Zinshtein nous montre comment les supporters du club de football du Beitar Jérusalem, un des plus populaires d'Israël, ont accueilli Gabriel Kadiev et Zaur Sadayev, 2 joueurs de confession musulmane.

Le Prix Spécial du Jury récompensant le film le plus original et innovant a quant à lui été attribué à Another Year, un long-métrage de 3 heures racontant le quotidien de la famille d'un ouvrier chinois à travers 13 repas filmés sur une période de 14 mois.

La chaine télévisée La Trois (RTBF) a remis son prix au film Presenting Princess Shaw de la réalisatrice israélienne Ido Haar tandis que le public a décidé de primer Don Juan qui retrace les aventures de Oleg, un jeune sans amis fuyant toute relation. Le prix "travailleurs du monde" a quant à lui été remis au film Demain l'usine de la cinéaste française Clara Teper et le Prix Vision Jeune est revenu à Congo Paradiso.

Enfin, la compétition belge a mis à l'honneur Rien n'est pardonné de Vincent Coen et Guillaume Vandenberghe qui revient sur les attentats perpétrés contre les journalistes de Charlie Hebdo à travers les yeux de Zineb El Rhazoui, une ancienne collaboratrice du journal satirique. Le dernier film primé est Inside The Labyrinth de Carolin D'Hondt qui raconte le quotidien des Indiens Tohono O'odham, dont le territoire qui se trouve à la frontière entre les États-Unis et le Mexique est devenu un couloir de passage pour les migrants.

Nos partenaires