También La Lluvia

05/04/11 à 18:29 - Mise à jour à 18:29

DRAME | Paul Laverty (au scénario) et Luis Tosar (devant la caméra) sont pour une part importante dans la réussite de l'admirable También La Lluvia d'Iciar Bollain.

También La Lluvia

© DR

Iciar Bollain nous avait émus et impressionnés avec Te doy mis ojos, évocation bouleversante du difficile sujet de la violence conjugale. La réalisatrice espagnole nous emmène cette fois en Bolivie, sur les pas d'une équipe de tournage entreprenant un film sur Christophe Colomb. Très vite, la production sera perturbée par le conflit né entre les habitants et une administration locale qui a privatisé l'eau et leur interdit désormais de la recueillir gratuitement, même... l'eau de pluie (d'où le titre También la lluvia, "Même la pluie"). Solidaire des Indiens opprimés dans le film historique qu'ils viennent de commencer à tourner, le réalisateur (Gael Garcia Bernal) et ses collaborateurs le seront-ils dans la réalité contemporaine? Et que fera le producteur (Luis Tosar), au départ plus cynique face aux événements? Les réponses -surprenantes- sont apportées d'intelligente et très prenante façon par Iciar Bollain et son scénariste Paul Laverty, collaborateur habituel de Ken Loach. Adossé à la question capitale de l'accès à l'eau (et inspiré par une révolte réelle survenue au printemps 2000), También la lluvia interroge la responsabilité des artistes et, par-delà, la nôtre. Il le fait magistralement, avec une force réaliste intense et une liberté de ton, une émotion profonde, un humour ironique aussi, qui en font un spectacle hautement mémorable.

D' ICIAR BOLLAIN. AVEC LUIS TOSAR, GAEL GARCIA BERNAL, CARLOS ADUVIRI. 1 H 43. SORTIE: 06/04. ****

L.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires