Submarine

15/11/11 à 17:22 - Mise à jour à 17:22

COMÉDIE DRAMATIQUE | L'adolescence en comédie décalée, pour un premier film attachant, où se révèle un jeune acteur étonnant.

Submarine

© DR

Oliver Tate a 15 ans. Et pas mal de problèmes. Sa popularité au lycée frise le néant, et ses parents s'inquiètent gentiment de savoir s'il n'est pas homosexuel... C'est dire que l'intérêt soudain que lui manifeste la jolie et plutôt affranchie Jordana Bevan tombe à pic, tant sur le terrain scolaire que sur le terrain familial! Mais l'univers un peu grisaille de l'adolescent timide, doté d'une grande imagination, ne s'en transformera pas pour autant en partie de plaisir. Car l'âge ingrat n'a pas été décrit comme tel par hasard... Submarine est l'adaptation d'un roman de Joe Dunthorne. Un livre à la première personne, devenu un film personnel par la grâce d'un réalisateur venu de la scène musicale. Richard Ayoade s'étant fait connaître par ses clips vidéo pour Super Furry Animals, Kasabian, Yeah Yeah Yeahs, Vampire Weekend et surtout Arctic Monkeys, groupe pour lequel il a aussi tourné le film de concert Arctic Monkeys At The Apollo. Loin de toute approche lisse et soignée, le néophyte donne à son premier long métrage de fiction un grain réaliste et âpre, dont le mariage avec l'imaginaire sous-jacent de son jeune héros fait une combinaison attachante.

Décalages

Submarine adopte un ton très particulier, entre le drôle et le grave, qui amuse et touche juste, distillant une émotion à la fois prenante et distanciée. Il fallait, pour animer cet univers subjectif vécu et pensé par Oliver Tate, des interprètes de qualité. Craig Roberts vient bien évidemment en tête dans le rôle du héros. Avec son physique à la fois banal et un peu étrange, ses regards pénétrants et ses cernes profonds, le jeune comédien gallois de 20 ans (5 de plus que son personnage!) fait forte impression. Mais l'ensemble de la distribution joue le jeu parfaitement. Sally Hawkins (Happy-Go-Lucky, Made In Dagenham) est épatante dans le rôle de la mère d'Oliver, que son mari (joué par Noah Taylor) délaisse un peu trop et qui subira l'attraction d'un gourou new age campé de savoureuse manière par Paddy Considine. Quant à Yasmin Paige, interprète de Jordana, elle allie à merveille une allure d'adolescente comme on en voit beaucoup et un je ne sais quoi de bizarre qui s'inscrit on ne peut mieux dans une oeuvre à l'atmosphère vraiment peu banale. Richard Ayoade excelle notamment à jouer du décalage entre la manière éminemment subjective dont Oliver relate les événements et la réalité "objective" (au sein de la fiction) de leur déroulement. Le cinéaste a aussi eu l'intelligence de ne pas situer l'action de Submarine à une époque précise. Une incertitude qui aide à faire de son film comme une bulle flottant librement dans un ailleurs pourtant si proche de nous. Quelques rares maladresses ne venant pas brouiller le grand plaisir pris à sa découverte.

Louis Danvers

Submarine, comédie dramatique de Richard Ayoade. Avec Craig Roberts, Yasmin Paige, Noah Taylor. 1h37. Sortie: 16/11. ***

Nos partenaires