Sils Maria, le prix Louis-Delluc 2014

15/12/14 à 20:18 - Mise à jour à 20:17

Le réalisateur Olivier Assayas reçoit le prix Louis-Delluc, considéré comme le "Goncourt du cinéma". Son film Sils Maria est donc désigné par le jury comme le meilleur film français de l'année.

Sils Maria, le prix Louis-Delluc 2014

Juliette Binoche et Kristen Stewart dans Sils Maria © DR

Chaque année, le prix Louis-Delluc est décerné par la critique française. Il récompense le meilleur long-métrage français de l'année. Pour 2014, c'est Sils Maria d'Olivier Assayas qui est primé. C'est la première fois que le réalisateur remporte ce prix. Olivier Assayas est en effet reconnu dans le métier mais rarement primé. Par exemple, rien que pour Sils Maria, il est nommé près de neuf fois au Festival de Cannes, ainsi qu'au Festival du Film de Locarno, où il était présenté. Sans compter la quarantaine d'autres nominations dans différents festivals ou compétitions.

Le film devance donc Adieu au langage de Jean-Luc Godart, ou encore, Saint Laurent de Bertrand Bonello, sélectionné aux Oscars. Danièle Heymann, membre du jury, explique au Figaro la décision: "Le Delluc couronne cette année Olivier Assayas, un auteur qui a le courage et l'éclectisme d'aborder des genres très différents d'un film à l'autre. Il nous a semblé être le bon moment pour récompenser Sils Maria, son quinzième long métrage. C'est une oeuvre qui témoigne d'une ampleur universelle, que ce soit par son histoire, par ses décors, ou encore par sa réflexion à la fois sur l'âge et sur le cinéma."

Le film retrace l'histoire d'une actrice quarantenaire, Maria Enders, qui a du mal à accepter l'âge qui la rattrape. Brillamment interprétée par Juliette Binoche, la comédienne souffrira de l'arrogance de sa jeune partenaire Jo-Ann Ellis (Chloë Grace Moretz), malgré le soutien de son assistante, Valentine (Kristen Steward).

Le "Goncourt du cinéma" accorde également un second prix: celui du Delluc du premier film. Il revient cette année à Thomas Cailley pour son long-métrage: Les Combattants avec Adèle Haenel.

Nos partenaires