Sandra Bullock rentre dans l'histoire

08/03/10 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

L'actrice américaine Sandra Bullock va se souvenir de son week-end du 6 et 7 mars 2010 en devenant la première actrice à remporter le Razzie Award de la pire actrice et l'Oscar de la meilleure actrice.

Sandra Bullock rentre dans l'histoire

Samedi 6 mars, Sandra Bullock reçoit le Razzie Award pour sa prestation dans All About Steve, un film de Phil Trail. Elle y tient le rôle d'une brillante cruciverbiste. Elle avait d'ores et déjà annoncé que si elle gagnait le prix, elle serait présente pour le recevoir. Et elle a tenu parole. En plus, elle a un sacré sens de l'humour puisqu'elle est arrivée sur scènes avec une caisse remplie de DVD du film et l'ensemble de son texte qu'elle a menacé de réciter jusque 4h du matin. Sympa de voir que même lorsqu'on est actrice à Hollywood, on peut rester les pieds sur terre.

L'aventure ne s'arrête évidemment pas là. Le lendemain, elle reçoit des mains de Sean Penn l'Oscar de la Meilleure actrice pour sa performance dans The Blind Side de John Lee Hancock. Elle y tient le rôle d'une femme qui adopte un jeune noir et qui va l'aider à lancer sa carrière de footballeur américain. Le film est basé sur des faits réels.
En remportant de la sorte l'Oscar de la Meilleur actrice et le Razzie Award de la pire actrice la même année, Sandra Bullock est la première actrice à avoir eu cet honneur.

Le palmarès des Oscars:

Démineurs de Kathrin Bigelow a largement battu Avatar de James Cameron en terme de statuettes. La réalisatrice est la première femme à recevoir l'Oscar du Meilleur film et du Meilleur réalisateur. En 82 ans, ce n'était jamais arrivé. L'oeuvre remporte en plus les Oscars du Meilleur scénario original, du Meilleur son et Meilleur montage sonore. Avatar de James Cameron doit se contenter d'Oscars secondaires avec la Meilleure photographie, les Meilleurs décors et les Meilleurs effets visuels. Les studios Pixar repartent avec les deux statuettes de Meilleur film d'animation et Meilleure musique pour Là-Haut. Le Meilleur film étranger est attribué de manière surprenante au film argentin El secreto de sus ojos de Juan José Campanella. Côtés acteurs il n'y a pas eu de grosses surprises, Jeff Bridges est récompensé pour son rôle dans Crazy Heart. Le Meilleur second rôle masculin revient très logiquement à Christoph Waltz pour son interprétation dans Inglourious Basterds. Chez les femmes, outre Sandra Bullock, c'est Mo'Nique qui repart avec la statuette de Meilleur second rôle féminin pour Precious.

Du côté des Razzie Awards, le grand vainqueur de l'année est Transformers 2: la revanche de Michael Bay. Il remporte les prix de Pire film, Pire réalisateur et Pire scénario. Les Jonas Brothers ont reçu le Razzie de Pire acteur. A noter que des Razzie spéciaux ont été attribué à Battlefield Earth, avec John Travolta, comme Pire film, à Paris Hilton comme Pire actrice et à Eddie Murphy comme Pire acteur de la décennie écoulée.

B.R. (Stg)

Nos partenaires