Robert Guédiguian, Sisyphe heureux

29/11/17 à 09:25 - Mise à jour à 10:03
Du Le Vif Focus du 24/11/17

La Villa de Robert Guédiguian est hantée par la mort mais l'espoir et la solidarité y font revenir le soleil. Le combat continue...

Découvrir le dernier film de Guédiguian, pour celle ou celui qui suit et aime son oeuvre depuis des années, c'est comme recevoir des nouvelles d'un vieil et cher ami. N'y sont pas pour rien sa fidélité à une troupe d'acteurs (Ascaride, Darroussin, Meylan, Boudet mais aussi les jeunes Anaïs Demoustier et Robinson Stévenin) et à certains lieux (le quartier marseillais de l'Estaque en tête). Ni à certains idéaux solidaires proposés en partage. Au point qu'on emmène dans chaque nouveau film un bagage intime qui enrichit l'expérience. C'est encore le cas pour La Villa, où le cinéaste a placé en flash-back lumineux des images de Ki lo sa?, un court métrage de 1985 où le trio Ascaride-Darroussin-Meylan visite, plein de jeunesse et de fougue, les lieux du nouveau film...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires