Please Give, les bobos vont en prendre un coup

07/07/10 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Caustique et intelligent, cette comédie jette un regard quelque peu ironique sur les inévitables contradictions des bobos.

Please Give, les bobos vont en prendre un coup

© Sony Pictures Classics

Nicole Holofcener avait attiré l'attention des cinéphiles avec Friends With Money en 2006. Cette réalisatrice très active à la télévision (dans les séries Six Feet Under et Sex And The City, notamment) aime pratiquer la comédie acide, entre rire et critique sociale.

Dans Please Give, la New-Yorkaise confronte un couple "bobo" aux contradictions d'une existence aisée et d'un désir de partage vu la conscience aigüe qu'a la femme, Kate, de l'injustice économique visible à même la rue. Catherine Keener est (comme toujours) épatante dans ce rôle d'intellectuelle bourgeoise altruiste et que son sentiment de culpabilité pousse même à donner de l'argent à une personne qu'elle prend, à tort, pour un sans-abri...

Un gag bien dans le style d'un film plein de dérision et de lucidité (humour juif oblige), mais aussi d'une tendresse qui vient tempérer les petites et grandes cruautés du récit. Autour de la grande Catherine, une belle distribution réunit le très second degré Oliver Platt, la piquante Amanda Peet, et une Rebecca Hall confirmant les promesses éveillées par Vicky Cristina Barcelona. Les seconds rôles sont également bien croqués, dans un film qui amuse tout en offrant matière à réflexion. Une comédie miroir qui souffre juste d'une certaine mollesse dans le rythme, et de tirer à fleuret parfois trop moucheté. Mais on ne boude pas son plaisir devant cette tranche d'humour intelligent, tout à la fois critique et généreux, complice et un poil désespéré.

Please Give, comédie de Nicole Holofcener, avec Catherine Keener, Oliver Platt, Amanda Peet.
1h30.

Louis Danvers

En savoir plus sur:

Nos partenaires