Pinocchio

26/03/13 à 13:42 - Mise à jour à 13:42

ANIMATION | Loin de la disneyisation du classique de 1940, impérissable au demeurant, le film d'Enzo d'Alò (La mouette et le chat) colle au plus près du récit originel de Carlo Collodi.

Pinocchio

© DR

FILM D'ANIMATION D'ENZO D'ALÒ. 1H20. SORTIE: 27/03.

ANIMATION | Loin de la disneyisation du classique de 1940, impérissable au demeurant, le film d'Enzo d'Alò (La mouette et le chat) colle au plus près du récit originel de Carlo Collodi, conte moral adressé à tous les enfants naïfs qui n'en font qu'à leur tête, et qui laisse la porte ouverte à toutes les interprétations graphiques -brèche dans laquelle ne manque pas de s'engouffrer le style flamboyant de Lorenzo Mattotti, concepteur des décors et des personnages. La force de la présente adaptation, peu inventive sur le plan narratif, ne réside pas ailleurs, dans ce chatoiement de couleurs s'incarnant le temps de quelques jolies scènes de bravoure, comme cette arrivée virevoltante au pays des jouets. Concrètement, l'univers visuel du film se caractérise par une tension permanente entre des décors figés, comme autant de tableaux, de toiles peintes, où l'on sent beaucoup le trait, le dessin, et des personnages a contrario constamment en mouvement mais à l'esthétique plus lisse, plus numérique. Pour une intégration des uns dans les autres plutôt réussie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires