Partir en road trip avec Shia LaBeouf, c'est possible

26/05/16 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Shia LaBeouf lance le nouveau projet artistique #TakeMeAnywhere. Pendant 30 jours, les fans de l'acteur américain pourront partir en road trip avec lui et l'emmener où bon leur semble.

Partir en road trip avec Shia LaBeouf, c'est possible

Shia LaBeouf et ses compagnons de voyage. © capture d'écran

Après avoir passé cinq jours dans une galerie d'art de Los Angeles avec sur la tête un sac portant l'inscription "I'm not famous anymore", après s'être filmé en train de regarder l'intégralité de sa filmographie pendant 72 heures, après avoir répondu au téléphone pendant quatre jours, après avoir passé 24 heures dans un ascenseur de l'université d'Oxford et après avoir fait 144 fois le tour du Musée municipal d'Amsterdam en courant, Shia LaBeouf revient avec un nouveau projet artistique appelé #TakeMeAnywhere.

Réalisé en collaboration avec Vice, le principe du projet est simple: accompagné de ses deux amis et artistes Nastja Rönkkö et Luke Turner, l'acteur de 29 ans voyage à travers les États-Unis en faisant du stop... sur Twitter. En effet, chaque jour, les trois voyageurs postent sur le réseau social et sur le site du projet leurs coordonnées GPS, n'importe qui peut ensuite venir chercher le trio pour passer du temps avec et l'emmener où bon lui semble. Et ainsi de suite.

Le voyage, qui durera au total un mois, a débuté le 23 mai dernier dans la petite ville de Lyons au Colorado. Shia LaBeouf et ses acolytes ont ainsi été récupérés par un groupe d'amis, avec lequel ils ont partagé un repas. L'un d'entre eux, Brandon Glanton, a alors raconté au Time le moment qu'il avait partagé avec l'acteur de Transformer: "il nous a parlé de son enfance, de la manière dont il avait été élevé par une mère célibataire. Il était plus humble qu'on pouvait l'imaginer."

Plus qu'un simple road trip à la rencontre de ses fans, ce projet est, selon l'acteur américain, une réflexion sur la corruption. L'artiste détaille ainsi dans un communiqué de presse: "le road trip américain a longtemps été le symbole d'un désir collectif de chercher la beauté et la vérité au sein d'une nation corrompue. #TakeMeAnywhere pose la question: peut-on trouver la vérité au sein des réseaux corrompus de la société, et préserver un peu de naïveté utopique à l'âge d'Internet?" Et pour que cette performance ait un impact plus grand, le périple sera résumé dans un film, qui sera projeté à l'Institut suédois de Londres et au Musée d'art contemporain de Boulder, dans le cadre du MediaLive 2016 festival.

En savoir plus sur:

Nos partenaires