Palmarès de Cannes: deux oubliés, des surprises et Ken Loach

23/05/16 à 09:29 - Mise à jour à 12:29

Rien pour Maren Ade ou Jim Jarmusch, un incompréhensible Grand Prix pour Xavier Dolan ou encore la surprise -politique- de la Palme d'or à Ken Loach: le palmarès commenté par notre envoyé sur place, Jean-François Pluijgers.

Palmarès de Cannes: deux oubliés, des surprises et Ken Loach

Un Grand Prix incompréhensible pour Xavier Dolan et son Juste la fin du monde. © REUTERS/Régis Duvignau

Paterson ou Toni Erdmann? Maren Ade ou Jim Jarmusch? Il ne faisait guère de doute, pour une majorité de festivaliers, que la Palme d'or du 69e festival de Cannes irait à la révélation allemande de cette édition ou au plus zen des cinéastes américains. Le jury présidé par George Miller en a décidé autrement, prenant tout le monde de court en couronnant I, Daniel Blake, de Ken Loach, et en snobant purement et simplement les deux grandissimes favoris, pas même gratifiés d'un lot de consolation.

Avec Loach, qui rentre dans le cercle très fermé des réalisateurs deux fois palmés (il avait obtenu une première consécration en 2006 pour The Wind that Shakes the Barley), c'est le cinéma social qui triomphe. Son film, le portrait d'un homme contraint de solliciter une pension d'invalidité et aux prises avec une bureaucratie kafkaïenne, dresse un état des lieux affolant de la réalité anglaise, tout en opposant dignité et humanité à la machine à broyer ultra-libérale. Soit un propos on ne peut plus d'actualité, pour une oeuvre urgente, en forme de cri de colère; cette Palme que l'on n'avait pas vu venir a tout, pour le coup, d'un choix politique.

La suite du palmarès n'est guère moins surprenante: Xavier Dolan obtenant le Grand Prix pour son indigeste Juste la fin du monde, voilà qui apparaît tout simplement incompréhensible, tout comme le prix de la mise en scène à Olivier Assayas pour un Personal Shopper audacieux mais ne devant qu'à la présence de Kristen Stewart de ne pas se vautrer dans les grandes largeurs. Le cinéaste français partage son prix avec le Roumain Cristian Mungiu et c'est là un choix plus attendu, Baccalauréat, son conte moral, étant parmi les films ayant marqué le festival, au même titre d'ailleurs que Le Client, d'Asghar Farhadi, dont l'on s'étonnera toutefois qu'il ait trusté deux distinctions, le prix du scénario s'ajoutant à celui d'interprétation pour l'impeccable Shahab Hosseini. Autre invitée surprise du palmarès, Jaclyn Jose, la Ma'Rosa du Philippin Brillante Mendoza, remporte pour sa part un prix d'interprétation féminine auquel pouvaient légitimement prétendre Isabelle Huppert pour Elle, Sonia Braga dans Aquarius, Adèle Haenel pour La Fille inconnue, sans oublier Sandra Hüller, phénoménale dans Toni Erdmann...

Autant dire que si l'on se réjouira du Prix du jury octroyé à American Honey, d'Andrea Arnold (le troisième après ceux déjà obtenus pour Red Road, en 2006, et Fish Tank, en 2009), le palmarès concocté par George Miller a de quoi laisser perplexe, le réalisateur de Mad Max ayant été jusqu'à en évincer un cinéma de genre ayant pourtant trouvé en Mademoiselle, de Park Chan-Wook, et The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn, des ambassadeurs de choix...

Le palmarès complet

[Sélection officielle]

Palme d'or: I, Daniel Blake du Britannique Ken Loach

Grand Prix: Juste la fin du monde du Canadien Xavier Dolan

Prix de la mise en scène ex-aequo: le Roumain Cristian Mungiu pour Baccalauréat et le Français Olivier Assayas pour Personal Shopper

Prix du scénario: l'Iranien Asghar Farhadi pour Le Client

Prix du jury: American Honey de la Britannique Andrea Arnold

Prix d'interprétation féminine: Jaclyn Jose dans Ma'Rosa du Philippin Brillante Mendoza

Prix d'interprétation masculine: Shahab Hosseini dans Le Client de l'Iranien Asghar Farhadi

Camera d'or: Divines de la Française Houda Benyamina

Palme d'or du court métrage: Timecode de l'Espagnol Juanjo Gimenez

[Un Certain Regard]

Prix Un Certain Regard: The Happiest Day in the Life of Olli Mäki de Juho Kuosmanen

Prix du Jury: Harmonium de Fukada Kôji

Prix du Meilleur Réalisateur: Matt Ross pour Captain Fantastic

Prix du Meilleur Scénario: Delphine Coulin & Muriel Coulin pour Voir du pays

Prix Spécial Un Certain Regard: La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit

[Semaine de la critique]

Grand Prix: Mimosas d'Olivier Laxe

Prix Révélation France 4: Albüm de Mehmet Can Mertoglu

Prix Découverte Leica Cine du court métrage: Prenjak de Wregas Bhanuteja

[Quinzaine des Réalisateurs]

Art Cinema Award: Wolf and Sheep de Shahrbanoo Sadat

Label Europa Cinemas: Mercenaire de Sacha Wolff

Prix SACD: L'Effet aquatique de Sólveig Anspach

Mention à Divines de Houda Benyamina

Prix Illy du court métrage: Chasse royale de Lise Akoka & Romane Gueret

Mention à Zvir (The Beast) de Miroslav Sikavica

[Prix FIPRESCI]

Compétition: Toni Erdmann de Maren Ade

Un certain regard: Caini de Bogdan Mirica

Quinzaine des réalisateurs: Grave de Julie Ducournau

[Oeil d'or, Prix du documentaire]

Cinema novo de Brésilien Eryk Rocha

[Queer Palm]

Vies de Thérèses de Sébastien Lifshitz

[Prix François-Chalais]

Le Disciple de Kirill Serebrennikov

[Prix du jury oecunménique]

Juste la fin du monde de Xavier Dolan

Première mention: American Honey d'Andrea Arnold

Seconde mention: I, Daniel Blake de Ken Loach

[Cinéfondation]

Premier prix: Anna de Or Sinai (Israël)

Deuxième prix: In the Hills de Hamid Ahmadi (Royaume-Uni)

Troisième prix ex-aequo: A Nyalintas Nesze (Hongrie) et La Culpabilité, probablement (Venezuela)

[Palme Dog]

Nellie (à titre posthume) pour Paterson de Jim Jarmusch

En savoir plus sur:

Nos partenaires