Oscars 2013 : Argo, Ang Lee et Daniel Day-Lewis sacrés

25/02/13 à 07:10 - Mise à jour à 07:10

Argo a remporté dimanche l'Oscar du meilleur film, décerné par la Première dame Michelle Obama, lors d'une soirée marquée par le troisième sacre du Britannique Daniel Day-Lewis et le couronnement de Amour pour le film étranger.

Oscars 2013 : Argo, Ang Lee et Daniel Day-Lewis sacrés

© Reuters

Grande première, la victoire d'Argo a été annoncée en direct de la Maison Blanche par la Première dame Michelle Obama, qui s'est exclamée, après avoir ouvert l'enveloppe dorée: "bon choix ! ". Le film n'a remporté que deux autres statuettes, le scénario adapté et le montage. "Ouahou! " a lancé Ben Affleck visiblement choqué, et qui ne concourait -fait rare, là encore- ni pour la réalisation ni pour l'interprétation du film, où il tient le rôle principal.

Argo retrace la rocambolesque exfiltration par la CIA de diplomates américains pendant la Révolution iranienne en 1979, en les faisant passer pour une équipe de film de science-fiction. Son scénariste, Chris Terrio, s'est inspiré du rapport de l'agent de la CIA à l'origine de l'opération et d'un article de presse du magazine Wired, qui fut le premier à révéler l'histoire une fois déclassifiée.

Aucun film ne s'est détaché du lot, même si Life of Pi peut revendiquer le plus grand nombre de trophées: réalisation pour Ang Lee, photographie, effets spéciaux et musique.

Le grand perdant de la soirée est sans conteste Steven Spielberg, snobé dans la catégorie de meilleur réalisateur.

Deuxième Oscar de meilleur réalisateur pour Ang Lee

Ang Lee, né à Taïwan, était devenu en 2005 le premier réalisateur d'origine asiatique à décrocher un Oscar pour Brokeback Mountain; il a récidivé dimanche, récompensé pour Life of Pi où il a mêlé images de synthèse et effets spéciaux spectaculaires. Le film était nominé dans 11 catégories et est finalement reparti avec 4 récompenses.

Plus tôt dans la soirée, Ang Lee avait déjà remporté 3 statuettes, celles de la meilleure musique de film, de la meilleure photographie et des meilleurs effets visuels.

Ang Lee, qui a exploré de multiples genres cinématographiques, est parvenu ces dernières années à remporter diverses récompenses en accumulant les succès commerciaux.

Life of Pi, basée sur le best-seller de Yann Martel sorti en 2001, raconte le voyage d'un jeune Indien, Pi, jeté à la mer après un naufrage et qui doit partager son canot de sauvetage avec un tigre du Bengale.

Daniel Day-Lewis et Jennifer Lawrence meilleurs acteurs

L'Américaine Jennifer Lawrence a remporté l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation dans la comédie romantique Silver Linings Playbook tandis que le Britannique Daniel Day-Lewis est lui entré dans la légende en remportant pour la troisième fois l'Oscar du meilleur acteur, pour son incarnation du président américain Abraham Lincoln dans le film Lincoln de Steven Spielberg.

Jennifer Lawrence affrontait pour cette récompense prestigieuse une concurrence serrée face à la rousse Jessica Chastain (Zero Dark Thirty), la dame du cinéma de 86 ans Emmanuelle Riva (Amour), la petite prodige de 9 ans Quvenzhané Wallis (Beasts of the Southern Wild) et la belle Australo-britannique Naomi Watts (The Impossible).

Grand favori, Daniel Day-Lewis était lui opposé à Bradley Cooper (Silver Linings Playbook ), Hugh Jackman (Les Misérables), Joaquin Phoenix (The Master) et Denzel Washington (Flight). Il avait déjà été récompensé en 1990 pour My left foot et en 2008 pour There will be blood.

L'acteur britannique, âgé de 55 ans et réputé austère, s'est fendu d'une petite blague à l'égard de Meryl Streep, qui lui a remis son trophée. "Il y trois ans, nous avons décidé d'échanger (les rôles) car je m'étais engagé à jouer Margaret Thatcher" dans The Iron Lady, qui a valu un Oscar à Meryl Streep l'an dernier. "Meryl était le premier choix de Steven (Spielberg) pour Lincoln" a-t-il ajouté devant une salle hilare.

Amour, meilleur film étranger Amour, de Michael Haneke, a remporté à Hollywood l'Oscar du meilleur film étranger. "Quel honneur !", a sobrement commenté le réalisateur autrichien, son Oscar dans les mains. "Merci par-dessus tout à mes acteurs principaux - à Emmanuelle Riva (et Jean-Louis Trintignant) -, parce que sans eux, je ne serais pas là", a-t-il ajouté, sous les yeux de l'actrice.

Palme d'or du dernier Festival de Cannes, Amour avait déjà raflé une moisson de récompenses - dont celles consacrant le meilleur film, le meilleur réalisateur, le meilleur acteur et la meilleure actrice - vendredi à Paris pour les Césars du cinéma français.

Le film était nommé à Hollywood dans la catégorie du meilleur film étranger face à Kon-Tiki, de Joachim Roenning et Espen Sandberg, No, de Pablo Larrain, Royal Affair, de Nikolaj Arcel et Rebelle, de Kim Nguyen.

Christoph Waltz décroche le meilleur second rôle

Le premier trophée de la soirée pour le meilleur second rôle masculin est lui allé à l'Autrichien Christoph Waltz pour son rôle de chasseur de primes dans Django Unchained de Quentin Tarantino.

Quant à l'Oscar du meilleur long métrage d'animation, il est allé à Rebelle des studios Pixar (Disney), dont le réalisateur Mark Andrews est venu recevoir son trophée en kilt, en écho au thème écossais de son film.

Pas de récompense pour The Gatekeepers, Tom Van Avermaet et Matthias Schoenaerts

Le coproduction belge The Gatekeepers, de l'Israélien Dror Moreh, n'a pas été récompensée dimanche soir. L'Oscar du meilleur documentaire est revenu à Searching for Sugarman. The Gatekeepers est une coproduction d'Anna Van der Wee de la maison de production bruxelloise Wild Heart Productions.

Le documentaire offre la parole à six anciens membres du Shin Beth, les services de sécurité intérieure d'Israël, qui s'expriment sur le conflit palestinien et les actions secrètes qu'ils ont menées.

La chance n'a pas souri à la Belgique lors de cette cérémonie. Plus tôt dans la soirée, le court-métrage belge Dood van een Schaduw, de Tom Van Avermaet et avec Matthias Schoenaerts, n'avait pas non plus été récompensé. L'Oscar du meilleur court-métrage est revenu à Curfew.

Curfew raconte l'histoire d'un jeune homme qui, alors qu'il touche le fond, reçoit un appel de sa soeur lui demandant de garder sa petite fille.

Dood van een Schaduw met quant à elle en scène un soldat, Nathan Rijckx, qui meurt pendant la Première Guerre mondiale. Son ombre est prisonnière d'un étrange collectionneur, qui lui donne une seconde chance: lui rendre la vie en échange de 10.000 ombres capturées.

Asad, Buzkashi Boys et Henry étaient également nommés dans cette catégorie.

La palmarès complet des Oscars 2013

Meilleur film:Argo de Ben Affleck

Meilleur acteur: Daniel-Day Lewis dans Lincoln
Meilleure actrice: Jennifer Lawrence dans Silver Linings Playbook

Meilleur réalisateur : Ang Lee, pour Life of Pi Meilleur scénario original: Quentin Tarantino pour Django Unchained Meilleur scénario adapté: Chris Terrio pour Argo Meilleure chanson: Skyfall

Meilleurs décors: Lincoln

Meillaur montage: Argo

Meilleur acteur dans un second rôle: Christopher Waltz dans Django Unchained
Meilleure actrice dans un second rôle: Anne Hataway pour Les Misérables Meilleur montage son: Zero Dark Thirty et Skyfall

Meilleur mixage son: Les Misérables

Meilleur film en langue étrangère: Amour de Michael Haneke

Meilleur documentaire: Sugarman de Malik Bendjelloul

Meilleur court-métrage documentaire: Inocente, de Sean Fine et Andrea Mix Fine.

Meilleur court métrage de fiction: Shawn Christensen pour Curfew

Meilleurs maquillages et coiffures:Les Misérables
Meilleurs costumes: Jacqueline Durran pour Anna Karenine Meilleur court- métrage d'animation : Paperman
Meilleure photo: Life of Pi Meilleurs effets visuels: Life of Pi

Nos partenaires