Noche herida, l'événement cinéphile de ce mois de février

17/02/16 à 15:26 - Mise à jour à 15:27

Source: Focus Vif

Cette saga de La campagne racontée, réalisée par le réalisateur colombien aux attaches belges Nicolas Rincon Gille et présentée au cinéma Aventure, fascine de bout en bout.

Noche herida, l'événement cinéphile de ce mois de février

Le portrait d'une grand-mère qui lutte pour l'avenir des siens. © DR

L'événement cinéphile de ce mois de février sera sans aucun doute la sortie du nouveau film de Nicolas Rincon Gille, et la reprise de l'admirable trilogie qu'il clôture en beauté. Le réalisateur colombien aux attaches belges (sa mère est une compatriote et il a fait ses études à l'Insas) a entamé son travail sur la transmission orale, baptisé Campo hablado, en 2007 avec En lo escondido (Ceux qui attendent dans l'obscurité). Il l'a poursuivi en 2010 avec Los abrazos del rio (L'Etreinte du fleuve), pour l'achever l'an dernier sur Noche herida (Nuit blessée). Cette saga de La campagne racontée fascine de bout en bout. Avec une claire dimension ethno-anthropologique, Rincon Gille ayant découvert les habitants de la campagne colombienne en accompagnant son père professeur et ses étudiants en anthropologie...

Mais si le cinéaste est très attentif aux éléments culturels, symboliques, magiques, véhiculés par la transmission, il les adosse film après film aux intrusions violentes du conflit entre révolutionnaires des FARC et forces gouvernementales appuyées par des groupes paramilitaires. Ces derniers mêlant le sang de nombreux cadavres aux eaux du fleuve de Los abrazos del rio où s'est réfugié le Mohan, esprit puissant, séducteur et parfois facétieux... Dans En lo escondido, les exactions des "contras" de l'AUC s'ajoutent cruellement aux manoeuvres de Satan soumettant les jeunes filles à la tentation... La famille de Noche herida ayant, comme bien d'autres, fui sa région d'origine pour (sur)vivre dans des baraquements en lisière de Bogota. Mais même là, les femmes racontent, faisant de la transmission l'instrument d'une résilience que Rincon Gille célèbre en cinéaste du réel et aussi en poète d'un imaginaire irréductible, que rien ne semble pouvoir briser mais sur lequel pèsent des menaces qui font de la trilogie (coproduite en Belgique) un témoignage des plus précieux.

NOCHE HERIDA SORT LE 17/02 AU CINÉMA AVENTURE À BRUXELLES. LES DEUX AUTRES FILMS Y SERONT PROJETÉS DE NOMBREUSES FOIS. DES LECTURES DE TEXTES PAR DES COMÉDIENS SUIVRONT LES PROJECTIONS DES 21 ET 28/02, ET DU 06/03. TOUTES INFOS DISPONIBLES SUR LA PAGE FACEBOOK DU FILM.

Nos partenaires