Mostra de Venise, le film du jour (7): One More Time with Feeling, d'Andrew Dominik

07/09/16 à 19:52 - Mise à jour à 20:00

Le documentaire sur Nick Cave par le réalisateur de L'assassinat de Jesse James... restera l'un des temps forts de cette Mostra.

Mostra de Venise, le film du jour (7): One More Time with Feeling, d'Andrew Dominik

One More Time with Feeling, le documentaire d'Andrew Dominik sur Nick Cave. © DR

Découvert hors competition, One More Time with Feeling, le documentaire consacré par Andrew Dominik, le réalisateur de L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, à Nick Cave restera assurément l'un des temps forts de cette Mostra. S'il gravite autour des sessions d'enregistrement de l'album Skeleton Tree, qui sort ce vendredi, et qui sont autant de moments mémorables, le film est plus que cela encore puisqu'il accompagne dans son travail de deuil un artiste frappé par une tragédie à l'impact dévastateur - la mort accidentelle de son fils Arthur, tombé d'une falaise de Brighton.

S'appuyant sur une 3D fluide qu'illumine un sobre noir et blanc, Dominik s'insinue, et le spectateur avec lui, dans la confusion des sentiments qui assaillent Nick Cave après cette déflagration. Nul voyeurisme déplacé, ici, mais une expérience discrètement immersive. Si l'homme se livre avec une désarmante sincérité, entre ressenti et ruminations, l'entreprise ne se départit pour autant jamais de sa pudeur, même si la douleur transparaît de chaque plan, comme de chansons - sublimes pour certaines telles I Need You ou Jesus Alone - hantées par le disparu. Du reste, c'est aussi l'impact de la perte sur le processus créatif qui est au coeur du propos, l'artiste évoquant une imagination en berne au risque de l'annihilement - à quoi l'album apporte un démenti tout de fragilité. Mais la force de One More Time with Feeling tient aussi à la volonté de Nick Cave et sa femme, Susie, de réaffirmer leur foi dans la vie. "Susie et moi avons décidé d'être heureux en un acte de défi", confie-t-il. Une manière de surmonter le traumatisme et de transcender la douleur, en guise de ponctuation d'un film magnifique dont l'on sort intensément secoué...

Nos partenaires