"Montrer que la révolution égyptienne est un cadeau mais aussi un fardeau"

04/12/17 à 15:26 - Mise à jour à 16:05

Journaliste et photographe, Pauline Beugnies réalise aujourd'hui son premier documentaire, Rester vivants, autour de quatre jeunes qui ont vécu le printemps arabe de 2011 en Égypte. Une manière de raconter le poids de l'engagement et ce qu'il en reste, plusieurs années après. Nous l'avons rencontrée au Festival du cinéma méditerranéen, à Bruxelles, où son film était projeté en avant-première.

"Vivre la révolution égyptienne, c'était vraiment le truc le plus fou de ma vie, je le sais déjà." Une expérience hors du commun dont la réalisatrice trentenaire Pauline Beugnies vient de tirer un film, Rester vivants, dans les salles belges à partir de mercredi. Dès 2008, la jeune photographe se rend au Caire et vit de l'intérieur le printemps arabe en 2011, directement auprès de la jeunesse. C'est là qu'elle réalise un webdocumentaire, Sout el Shabab ("La voix des jeunes"), publié sur le site de France Culture en 2012. Aux côtés de Nina Hubinet, Rachida El Azzouzi et Marion Guénard, trois consoeurs rencontrées pendant la révolution, elle interroge Ammar, Kirilos, Soleyfa et Eman, qui deviendront les protagonistes principaux de Rester vivants. Mais l'année suivante, enceinte de son premier enfant, elle est contrainte de quitter précipitamment l'Égypte alors que le président islamiste Mohammed Morsi est destitué et que le pays s'enflamme: "J'avais le coeur brisé, j'étais dévastée parce que ce n'était pas mon choix. De cette frustration-là est née le besoin de faire ce film." En 2014, elle se replonge dans les archives de son webdocumentaire et va, avec sa caméra sous le bras, retrouver les personnages qu'elle avait laissés en plein mouvement libertaire. Deux ans plus tard, elle termine une exposition photo et un livre autour de la révolution, Génération Tahrir. Aujourd'hui, dans Rester vivants, Pauline Beugnies interroge l'évolution intérieure d'Ammar, Kirilos, Soleyfa et Eman, et met en avant leurs discours dans une suite de portraits majoritairement face ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires