Lynne Ramsay: "J'ai confiance en l'intelligence du spectateur"

13/11/17 à 11:53 - Mise à jour à 13:52
Du Le Vif Focus du 10/11/17

Lynne Ramsay revisite le polar avec You Were Never Really Here, s'accrochant à un vétéran tourmenté -Joaquin Phoenix- engagé pour arracher une jeune fille à ses ravisseurs. Un film noir halluciné et violent s'insinuant, tel un cauchemar, au coeur de la corruption du monde...

Quatre longs métrages à peine en 18 ans: la filmographie de Lynne Ramsay s'est écrite en pointillés depuis que Ratcatcher la révélait à Un Certain Regard, à Cannes, en 1999. Récit d'apprentissage chagrin inscrit dans la dureté de Glasgow, la ville ayant vu grandir la cinéaste, le film témoignait d'une vision et d'une sensibilité éminemment personnelles, postulat vérifié trois ans plus tard avec Morvern Callar, improbable road-movie entraînant Samantha Morton d'un supermarché écossais à quelque plage espagnole, avec Holger Czukay et Can dans ses écouteurs. Viendrait ensuite le silence, assourdissant: neuf ans, soit une éternité de cinéma, avant de découvrir l'épatant We Need to Talk About Kevin, délai s'expliquant notamment par le temps consacré en pure perte par la réalisatrice à Lovely Bones, projet dont elle allait être évincée au profit de Peter Jackson. Et une histoire appelée à se répéter malheureusement, Ramsay s'attelant dans la foulée de Kevin au western Jane Got a Gun, avec Natalie Portman, pour s'en retirer à la veille du tournage, suivie notamment par Jude Law et le chef-opérateur Darius Khondji.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires