Serge Coosemans
Serge Coosemans
Chroniqueur
Chronique

19/02/18 à 09:49 - Mise à jour à 13:27

Luc Dardenne et Netflix, version 2018 du capitaine du Titanic et du gros glaçon?

Lors de l'inauguration du Palace, sa nouvelle salle bruxelloise, Luc Dardenne a eu une étrange sortie à l'égard de Netflix. Négligence d'artiste par rapport aux faits, romantisme et nostalgie cinéphiles pépères ou révisionnisme de combat économique? Ce Crash Test S03E23 a décidé de trancher.

L'autre jour, lors de l'inauguration du Palace, sa nouvelle salle de cinéma bruxelloise, Luc Dardenne a fait cette étrange sortie: "Moi je pense que la salle de cinéma a son histoire. Elle a son avenir, je le pense vraiment. Mais c'est vrai que les choses sont en train de bouger, donc on va voir. Ca dépend un peu. La politique de Netflix, c'est de dire "pas de salles" alors que la politique d'Amazon est de dire que sans salle, un film n'a pas de renommée. Netflix a produit plus ou moins 127 films sans renommée. Tandis qu'Amazon, quand ils travaillent sur un film, le film sort en salle et la critique, les festivals, etc. Il y a une renommée qui est faite. Même le festival de Cannes n'a pas réussi à donner une renommée aux films de Netflix. C'est étonnant."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires