Liberté, une oeuvre aussi belle et vibrante qu'émouvante et utile

28/04/10 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Chantre inspiré de la cause et de la culture tsigane, Tony Gatlif aborde ici le grave et même tragique sujet des persécutions subies par les gitans sous l'occupation nazie en France durant la Seconde Guerre mondiale.

Liberté, une oeuvre aussi belle et vibrante qu'émouvante et utile

De Tony Gatlif. Avec Marc Lavoine, Marie-Josée Croze, James Thierrée.

Avec Liberté, Tony Gatlif nous fait suivre un groupe de nomades que les autorités françaises forcent à se sédentariser, en attendant que la gestapo n'intervienne avec les funestes intentions qu'on sait... Comment l'institutrice et le maire (et vétérinaire) d'un village voudront leur venir en aide, comment les menaces prendront un tour dramatique, jusqu'à la rafle et l'internement dans un camp, Liberté le narre avec cette verve énergique et communicative qu'a le cinéma de Gatlif.

Ce sens "documentaire" des personnages et de l'incarnation physique, aussi, qui pousse le réalisateur à confier un rôle déterminant à l'acteur-saltimbanque James Thierrée, petit-fils de Charlie Chaplin et dont la prestation de funambule attachant participe à la réussite du film. Par-delà le pathos et la dimension pédagogique, Tony Gatlif signe une oeuvre aussi belle et vibrante qu'émouvante et utile.

L.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires