Les Infidèles

28/02/12 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

FILM À SKETCHES | Dans ces 6 sketches consacrés à l'infidélité masculine, Jean Dujardin passe du french lover basique au ringard désespérant avec une aisance stupéfiante.

LES INFIDÈLES, FILM À SKETCHES DE FRED CAVAYÉ, MICHEL HAZANAVICIUS, ÉRIC LARTIGAU, EMMANUELLE BERCOT, ALEXANDRE COURTÈS, JEAN DUJARDIN ET GILLES LELLOUCHE. AVEC JEAN DUJARDIN ET GILLES LELLOUCHE. 1H48. SORTIE: 29/02. **

Les Infidèles

© DR

FILM À SKETCHES | Dans ces 6 sketches consacrés à l'infidélité masculine, Jean Dujardin passe du french lover basique au ringard désespérant avec une aisance stupéfiante. Qu'il la joue humour populo façon Bronzés font du sket-braguette ou sonde plus finement les secrets et mensonges du couple au quotidien, l'ensemble, inégal, capte quelque chose de l'époque. Pour un peu, on trouverait ces Infidèles très fréquentables. Sauf que le dernier segment, archi beauf et faussement subversif, signé par le tandem Dujardin-Lellouche, est un plantage total, qui voit les 2 zigues s'adonner aux réjouissances pécheresses de Vegas façon flambée éphémère teintée d'écrasant vague à l'âme. Non contente d'enfiler les poncifs avec autrement plus de conviction que les partenaires sexuelles, cette ultime historiette aux effets clignotants débouche sur un twist final rigolard carrément consternant. Où il s'agit moins d'amuser la galerie que de remettre les pendules des mâles instincts prédateurs à l'heure d'une psychologie de bazar horriblement bien-pensante. Moralité? L'homme est une femme comme les autres. On n'y croit pas une seule seconde...

N.C.

Nos partenaires