Les 10 films les plus sulfureux des années 2000

29/07/15 à 11:37 - Mise à jour à 13:55

Le film Love de Gaspar Noé sort ce 29 juillet. Un mélodrame érotique, adapté pour la première fois en 3D. Primé au festival de Cannes, le réalisateur habitué des polémiques cannoises n'a pas fini de faire parler de lui. L'occasion de revenir sur les films les plus sulfureux des années 2000, qui ont bien souvent d'abord fait scandale à Cannes.

Les 10 films les plus sulfureux des années 2000

Adam Chubbuck, James Ransone et Tiffany Limos dans le film Ken Park © Pan Européenne Edition

1/ C'est Anti-christ de Lars Von Trier qui ouvre cette liste. Sorti en 2009, le film a fait l'objet d'une lourde polémique et d'une interdiction aux moins de 16 ans notamment à cause de plusieurs scènes sexuelles dont la toute première, filmée en noir et blanc et au ralenti.

2/ Baise-moi, réalisé par Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi est sorti en 2000. L'histoire de ces deux filles qui règlent leurs problèmes à coup de gâchettes, le tout dans un sombre univers qui mêle sexe, drogue, alcool et violence n'a pas reçu un accueil unanime. Il est d'abord projeté en salle avec une interdiction de moins de 16 ans assorti d'un avertissement à afficher à l'entrée des salles. Mais nombres de familles puis l'association de défense des valeurs judéo-chrétiennes et de la famille contestent cette décision devant le Conseil d'Etat. La justice leur donne raison et classe le film comme X, l'obligeant à être retiré des salles. Après de nombreuses protestations et un soutien certain de la part d'artistes et d'exploitants, c'est finalement un an après, le 12 juillet 2001, qu'un décret est rédigé. Il met en place un nouveau visa, permettant de classer un film interdit aux moins de 18 ans, non qualifié de pornographique.

3/ The Brown Bunny, réalisé par Vincent Gallo, est immédiatement interdit aux moins de 16 ans. L'histoire de ce motard passionné de courses fait jouer Vincent Gallo et Chloë Sevigny. C'est une longue scène de fellation, semble-t-il non simulée qui fait débat à la sortie du film en 2004. Le silence des acteurs sur la question entretien le mystère.

4/ Irréversible sorti en 2002 et réalisé par Gaspar Noé fait indéniablement parti de ce classement. Quatre fois nommé au festival de Cannes de la même année, la scène de viol au début du film laisse les spectateurs sous le choc à la sortie des marches.

5/ Nymphomaniac (Volumes 1 et 2) sont sortis chacun à quelques semaines d'écart en janvier 2013. Ce diptyque, réalisé par Lars Von Trier, raconte la vie d'une femme dépendante au sexe. Les films ont finalement été interdits aux moins de 16 ans pour le premier et aux moins de 18 ans pour le deuxième, après une révision, à la hausse, de la classification initiale.

6/ Ken Park, l'oeuvre de Larry Clark et Edward Lachman, dépeint des adolescents américains qui trompent l'ennui par le sexe, la violence et la perversion. Les nombreuses scènes érotiques ont valu au film d'être quasi-totalement éloigné des circuits d'exploitation dans de nombreux pays d'Europe et interdit en Australie.

7/ 9 songs, réalisé par Michael Winterbottom et sorti en 2005, raconte l'histoire passionnelle entre une étudiante américaine et un climatologue anglais. Les scènes non simulées de pénétration, fellation et éjaculation ont classé le film X en Australie et en Nouvelle-Zélande. Le film est interdit aux moins de 18 ans en Europe et aux Etats-Unis.

8/ Shortbus de J.C. Mitchell, sorti en 2005, n'a pas manqué de séduire les critiques. Le film est nommé au festival de Cannes 2006 hors compétition et récompensé au festival américain Independent Spirit Awards en 2007. Il raconte la vie sexuelle de plusieurs new-yorkais et surprend par son humour et ses scènes de sexes assumées en solo, duo ou plus.

9/ L'inconnu du Lac. Nominé 16 fois dans des festivals français et américains, le film reçoit le prix de la mise en scène au festival de Cannes 2013 et le César du jeune meilleur espoir masculin. Le film d'Alain Guiraudie évoque, dans des scènes pas toujours simulées, l'homosexualité, la passion et l'érotisme à travers la rencontre entre Franck et Michel près d'un lac.

10/ Même s'il est possible de montrer la sexualité sans décrocher l'interdiction moins de 16 ans ou moins de 18 ans, il est encore impossible d'éviter la polémique. À l'instar de La vie d'Adèle: chapitres 1 et 2, récompensé 16 fois et vivement critiqué pour une scène de sexe lesbienne de 7 minutes au milieu du film d'Abdelatif Kechiche.

>> Lire également notre critique de Love de Gaspar Noé, notre film de la semaine.

Dans le Focus du 17 juillet (n° double), le 4e épisode de notre série "parfum de scandale" met à l'honneur L'Empire des sens film de Nagisa Oshima, précurseur des scènes de sexes non simulées face caméra. Dans le Focus du 31 juillet prochain, retrouvez notre interview de Gaspar Noé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires