Le ver est dans la pomme et Steve Jobs dans la machine (vidéo)

29/07/15 à 16:15 - Mise à jour à 16:38

Dans la première bande-annonce du documentaire Steve Jobs: The Man in the Machine, les images d'archives appuyées d'interviews montrent aussi bien le côté visionnaire du cofondateur d'Apple que sa cruauté.

L'homme n'en finit pas de passionner. Steve Jobs avait déjà eu droit à La face cachée de Steve Jobs, un documentaire sur sa vie et carrière par la chaîne de télévision Bloomberg en 2010, qui avait dû pressentir sa fin prochaine quelques mois plus tard. Puis en 2013, au trop peu critique Jobs, un film inspiré de l'histoire du visionnaire, réalisé en ode au génie. Fin 2015, les accros de la pomme pas encore rassasiés des adaptations de l'oeuvre de l'homme décédé en 2011 pourront croquer une autre adaptation cinématographique où Michael Fassbender incarnera le cofondateur de la première entreprise mondiale en valeur à la place de Ashton Kutcher, et Danny Boyle remplacera Joshua Michael Stern dans Steve Jobs pour mettre en scène la face oxydée du tyran, déjà objet de culte de son vivant.

Oscarisé pour le meilleur film documentaire avec Un taxi pour l'enfer en 2008, Alex Gibney réalise cette fois Steve Jobs: The Man in the Machine, un documentaire qui ne montre pas uniquement le CEO d'Apple en visionnaire, mais aussi en chef cruel. Dans la première bande-annonce du documentaire avant sa diffusion le 4 septembre prochain aux États-Unis, une voix off résume l'idée du film. "Ce qu'il faisait était adulé, mais pas ce qu'il était." Le trailer montre aussi des morceaux d'interviews où Gibney récolte les témoignages de certains des anciens collègues de Jobs.

Le documentaire devancera d'un mois la sortie en salles du Steve Jobs de Danny Boyle, écrit par Aaron Sorkin.

Nos partenaires