Le rêve de Jodorowsky: "procurer les hallucinations du LSD sans le LSD"

28/06/16 à 13:45 - Mise à jour à 14:46

Source: Focus Vif

Au milieu des années 70, Alejandro Jodorowsky se lance dans une adaptation de Dune, de Frank Herbert. Frank Pavich consacre un formidable documentaire à cette aventure inachevée...

Au même titre que le Napoleon de Stanley Kubrick ou le Don Quichotte de Terry Gilliam, Dune d'Alejandro Jodorowsky fait partie de ces films maudits qui balisent l'histoire du cinéma. En 1974, le cinéaste chilien, auteur culte d'El Topo et de La Montagne sacrée, se voit offrir par Michel Seydoux de se lancer dans le projet de son choix. Il jette son dévolu sur Dune, oeuvre-phare de la science-fiction écrite au mitan des années 60 par Frank Herbert, même s'il ne l'a jamais lu -"un ami m'avait dit que c'était fantastique, mais j'aurais aussi bien pu choisir Don Quichotte". Jodo n'entend pas seulement tourner un film, mais aussi changer la face du cinéma. Et de s'assurer le concours d'artistes comme Moebius, H.R. Giger ou Chris Foss pour concevoir l'univers, la distribution réunissant pour sa part Orson Welles, Mick Jagger, Amanda Lear ou encore Salvador Dalí, tandis que la musique est confiée à Pink Floyd. S'il y a là matière à nourrir les fantasmes de n'importe quel amateur de SF, le projet capote cependant, Hollywood refusant d'apporter l'appoint financier (Star Wars, que Dune influencera...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires