Le Pathé Palace, ou comment sauver un prestigieux cinéma bruxellois de 1913

30/01/16 à 09:00 - Mise à jour à 29/01/16 à 10:46

Source: Focus Vif

Comment un prestigieux cinéma bruxellois de 1913 doit trouver 2,7 millions d'euros pour sortir d'un long micmac culturo-politique. À la clé: un lieu pour cinéphiles et plus encore.

Boulevard Anspach, 6 janvier. Devant l'ex-cinéma Pathé Palace, une palissade optimiste promet l'ouverture du lieu en 2015. "C'est aussi le premier "complexe" cinématographique bruxellois de 2 500 places. [...] Jusque-là, les lieux où l'on projetait des films étaient fréquentés par un public très populaire qui les regardait d'un oeil distrait dans un joyeux brouhaha de conversations et de restauration", écrit Isabel Biver dans son savant bouquin sur les cinémas bruxellois(1). Les panneaux, depuis longtemps graffités, ont pris la gueule de l'environnement: ce bizarre et blême piétonnier où la Ville de Bruxelles vient d'installer des troncs d'arbre à même la rue. Le banc du pauvre: personne ne s'y assoit. Même chose, pour l'instant, dans le cinéma aux 4 000 mètres carrés, quatre salles en prévision -de 70 à 350 places-, une brasserie, plusieurs espaces événementiels et de bureaux. Un barnum de 1 430 mètres carrés au sol. On jette un oeil par le trou de la serrure de la palissade: des gens s'agitent à l'intérieur de la salle, un ouvrier chipote une carpette dans l'entrée. Signe d'activité modérée dans cette fourmilière barricadée? Ce que confirme Dédé, patron du Caroline Music voisin, qui boit son café sur le trottoir: "Cet été, j'ai eu l'occasion de visiter la salle et ils m'ont dit que l'ouverture était imminente." Presque.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires