Le parapluie bleu et Cie: 5 courts pour accompagner le dernier Pixar

11/07/13 à 09:15 - Mise à jour à 09:15

Le studio d'animation gâte son public avec Le parapluie bleu, court-métrage projeté avant Monstres Academy. Mais sept minutes, c'est bref. Une excellente excuse pour se replonger dans les petits films de Pixar.

Le parapluie bleu et Cie: 5 courts pour accompagner le dernier Pixar

Le parapluie bleu © Disney/Pixar

L'averse éclate, la foule se met à l'abri. Au milieu des gouttes, deux parapluies tombent amoureux. Une histoire simple mais efficace pour Le parapluie bleu, le dernier short film made in Disney/Pixar. Doublé d'une qualité graphique déroutante et d'une bande-son délicate, ce petit bijou est diffusé depuis hier en avant-programme de Monstres Academy. Et prouve une fois de plus que le studio est maître dans l'art de transformer l'ordinaire en aventure extraordinaire.

Un court avant le long, Pixar en a fait son habitude ces dernières années. Le très joli La Luna était projeté avant Rebelle en 2012, Presto avant Wall-E en 2008, et en 2001, Drôles d'oiseaux sur une ligne à haute tension précédait... Monstres et Cie. Dans les salles obscures, il n'est d'ailleurs pas rare de voir quitter son siège un spectateur déboussolé (suis-je dans la bonne salle?) par la pratique.

Pour y revenir aussi vite. Car presque systématiquement, le récit format mini est aussi bon que le grand frère pour lequel le ticket a été acheté. La preuve par 5, avec ces histoires drôles et profondément poétiques. Adultes admis.

Extra-terrien, de Gary Rydstrom (Diffusé avant Ratatouille, 2007)

Un petit homme vert passe son permis de soucoupe volante. En fait les frais un terrien qui ressemble étrangement à Linguini, le héros de Ratatouille.

Passages nuageux, de Peter Sohn (Diffusé avant Là-Haut, 2009)

Une belle histoire d'amitié entre un nuage gris, qui fabrique des bébés-animaux, et une cigogne, qui les ramène aux parents. La tâche pourrait être simple, s'il ne s'agissait pas de petits crocodiles ou hérissons...

Luxo Jr, de John Lasseter (1986)

Avant que la lampe de bureau ne s'invite dans le logo officiel de Pixar, elle était l'héroïne remuante du premier film d'animation produit par le studio.

Jour Nuit, de Teddy Newton (Diffusé avant Toy Story 3, 2010)

Ou quand le jour et la nuit se rencontrent, se disputent, puis s'embrassent. Une douce ode à la différence.

Le joueur d'échecs, de Jan Pinkava (1997)

Geri joue seul aux échecs, mais ça n'a pas de réelle d'importance. Du Stephan Zweig pour enfants.

C.G.

Nos partenaires