Le palmarès du festival de Deauville

09/09/13 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Focus Vif

Le jury du festival du Cinéma américain de Deauville a couronné Night Moves de Kelly Reichardt. Avec deux trophées, Fruitvale Station de Ryan Coogler est l'autre grand gagnant de cette 39e édition.

Le palmarès du festival de Deauville

La réalisatrice Kelly Reichardt prend la pose, au milieu de ses acteurs Dakota Fanning et Jesse Eisenberg. © REUTERS

Le jury, présidé par Vincent Lindon, a rendu son verdict samedi soir. Le Grand prix revient Night Moves de Kelly Reichardt. Réalisatrice à contre-courant, elle raconte l'histoire de trois activistes écologique qui décident de passer à l'action. Ils font exploser un barrage hydro-électrique, avant d'être confrontés aux conséquences de leur acte. Superbe démonstration de l'ambivalence que revêt la contestation politique violente.

Le Jury Révélation Cartier, présidé par l'actrice Valérie Donzelli, a couronné le film Fruitvale Station. Il a également reçu le Prix du public de la ville de Deauville. Déjà doublement récompensé à Sundance (Prix du Public et Grand Prix), c'est le premier film de Ryan Coogler, réalisateur promis à un bel avenir. Il se base sur un fait divers et détaille les dernières heures de la vie d'Oscar Grant, un noir de 22 ans abattu par la police dans la station de métro Fruitvale, à San Francisco.

Par ailleurs, le Prix du jury est attribué à deux film, ex-aequo, All Is Lost de J.C. Chandor et Stand Clear of the Closing Doors de Sam Fleischner. Le Jury de la Critique Internationale, composé de journalistes, a décerné son prix à The Retrieval de Chris Eska. Enfin, le prix Michel D'Ornano, qui récompense un film non-américain, a été décerné à Les garçons et Guillaume, à table! de Guillaume Gallienne.

Baptiste Erpicum

Nos partenaires