[Le film de la semaine] The BFG (Le Bon gros géant), de Steven Spielberg

19/07/16 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Focus Vif

CONTE FANTASTIQUE | Le BFG, le Big Friendly Giant, né de l'imagination fertile du grand Roald Dahl, est désormais personnage d'un film de Steven Spielberg.

[Le film de la semaine] The BFG (Le Bon gros géant), de Steven Spielberg

The BFG (Le Bon gros géant en VF), de Steven Spielberg. © DR

Il arpente parfois les rues, haut comme les maisons où il plonge son regard pour y souffler (à l'aide d'un équipement très particulier) des rêves qui peuvent changer la vie de celles ou ceux qui les font. Lui, c'est le BFG, le Big Friendly Giant, né de l'imagination fertile du grand Roald Dahl et désormais personnage d'un film de Steven Spielberg. Lequel fait évoluer son adaptation sur le fil délicat composant le tissu d'un conte tout à la fois bizarre et sentimental. L'amitié du géant avec une jeune orpheline prend le pas sur le récit d'action où d'autres géants, pas amicaux du tout, préparent de très mauvais coups que l'aide de... la reine d'Angleterre permettra de déjouer. C'est parfois très drôle, souvent émouvant, nettement moins délirant que d'autres transpositions de textes de Dahl comme Charlie and the Chocolate Factory, Matilda et Fantastic Mr. Fox. Plus proche de James and the Giant Peach, The BFG s'affiche clairement en doux spectacle pour l'enfance. Faut-il voir dans cette "limite" la raison majeure du "flop" connu par le film aux États-Unis, malgré une critique favorable? Toujours est-il que la fragilité même de l'option spielbergienne rend son dernier opus particulièrement attachant. Certains verront de la mièvrerie dans un spectacle au rythme peu élevé, réservant plus d'émerveillement visuel que de frissons d'aventures. Il est vrai que la demi-teinte n'a plus trop la cote dans notre monde pressé, violent, marqué par la pensée simpliste...

DE STEVEN SPIELBERG. AVEC MARK RYLANCE, RUBY BARNHILL, PENELOPE WILTON. 1H57. SORTIE: 20/07. ***(*)

Nos partenaires