Le film de la semaine: Mommy, la maturité précoce de Xavier Dolan

07/10/14 à 15:05 - Mise à jour à 15:08

Source: Focus

DRAME | Avec Mommy, Xavier Dolan continue d'explorer la relation mère-fils au coeur de son oeuvre. Et signe un film d'une émouvante densité, le témoignage inspiré d'une maturité précoce.

Le film de la semaine: Mommy, la maturité précoce de Xavier Dolan

Antoine-Olivier Pilon dans Mommy. © DR

Un titre, à peine, J'ai tué ma mère, découvert en 2009 à la Quinzaine des Réalisateurs, avait suffi à imposer Xavier Dolan dans le concert cinématographique international. Cinq ans et autant de films plus tard, le cinéaste québécois renoue avec une inspiration voisine pour Mommy, une oeuvre où le cinéaste québécois explore la relation unissant et désunissant une mère mono-parentale (Anne Dorval) à son fils de quinze ans, Steve (Antoine-Olivier Pilon), un TDAH violent. Et qui verra leurs rapports, soumis aux fluctuations du tempérament impulsif du jeune homme, épouser les contours d'une courbe sismique, horizon tempétueux dans lequel viendra s'immiscer Kyla (Suzanne Clément), une énigmatique voisine rendue disponible par un congé sabbatique...

A leur suite, le film adopte une ligne syncopée, où le calme annonce la tempête, l'euphorie amorce la crise, en autant de temps que Dolan s'emploie à pousser à leur paroxysme -soutenu, au besoin, par des dialogues aussi fleuris que férocement drôles. S'il évolue là en terrain familier, l'auteur-réalisateur n'a jamais semblé autant maîtriser son sujet, entre sens aiguisé du tempo et audace bluffante de sa mise en scène -jusqu'à toucher à la magie pure le temps d'une échappée belle où il se joue du cadre au son du Wonderwall de Oasis. Son trio d'acteurs évoluant au diapason, Mommy s'avance avec un incontestable bonheur en zone sensible, dispensant, en dépit de l'une ou l'autre tentation tape-à-l'oeil, une émotion profonde. Soit le film d'une maturité précoce (Dolan affiche 25 printemps à peine), Prix du Jury amplement mérité lors du dernier festival de Cannes.

Nos partenaires