Le film de la semaine: Les Combattants, génération en mouvement

09/09/14 à 14:18 - Mise à jour à 14:19

Source: Focus

COMÉDIE DRAMATIQUE | Révélation de Cannes, le jeune auteur des Combattants Thomas Cailley s'est jeté dans son premier film avec une audace et un plaisir communicatifs.

Le film de la semaine: Les Combattants, génération en mouvement

Adèle Haenel et Kevin Azaïs dans Les Combattants de Thomas Cailley. © DR

L'été est déjà là, et baigne les Landes de sa chaude lumière. L'armée s'est installée en bord de plage, cherchant à recruter. Arnaud n'est pas le candidat rêvé. Travaillant avec son frère aîné dans la petite entreprise familiale de charpenterie, il hésite certes quant à son avenir. Mais s'il visite le centre de recrutement avec ses copains, c'est avant tout pour recevoir le matelas pneumatique (imprimé façon camouflage!) qui est offert au passage... Un jour, une belle fille croise son chemin. A la compétition de lutte qu'organisent les militaires, elle le défie et lui en fait baver. Madeleine est une dure de dure, une survivaliste préparant son corps et son esprit au pire. Entre elle et Arnaud, le premier corps-à-corps fut brutal. Mais donnera lieu à une histoire forte comme un séisme.

Une histoire d'amour, et aussi de survie... Rarement premier film français aura fait aussi grande impression que celui de Thomas Cailley. A l'originalité de propos et de ton, le jeune cinéaste (34 ans) ajoute une maîtrise confondante des moyens créatifs offerts par le 7e art. Devant sa caméra, Kevin Azaïs se révèle, et Adèle Haenel confirme son talent fou dans un des rôles féminins les plus étonnants qu'on ait pu voir. L'ensemble est d'une intensité, d'une violence et en même temps d'une drôlerie et d'une beauté rares.

Nos partenaires