[Le film de la semaine] La Prière, de Cédric Kahn

20/03/18 à 11:03 - Mise à jour à 22/03/18 à 12:05
Du Le Vif Focus du 15/03/18

DRAME | Cédric Kahn compte incontestablement parmi les auteurs les plus originaux du cinéma français, sa filmographie n'en finissant plus, depuis ses débuts avec Bar des rails en 1992, d'emprunter des chemins inattendus.

[Le film de la semaine] La Prière, de Cédric Kahn
[Le film de la semaine] La Prière, de Cédric Kahn

Ceux de La Prière conduisent vers une petite communauté retirée dans la montagne, tenue par d'anciens toxicomanes. C'est là que débarque un jour Thomas (l'excellent Anthony Bajon, récompensé du prix d'interprétation à Berlin), 22 ans mais pas encore tout à fait sorti de l'enfance, venu tenter de s'arracher à la dépendance. Introduit dans cet environnement austère par des paroles encourageantes - "Ici, on ne te jugera pas"-, le jeune homme va découvrir, accompagné de Pierre (Damien Chapelle), son ange-gardien, un "programme" de désintoxication à base de prière, de travail et d'amitié. Mais s'il y a là, peut-être, la promesse d'une vie meilleure, le sevrage s'avérera difficile...

Comme Vie sauvage, le précédent opus du cinéaste, La Prière se situe en retrait du monde, porté par une même aspiration à un ailleurs. Celui-ci revêt, en l'occurrence, une dimension spirituelle, la libération de Thomas passant par la transcendance et sa rencontre avec le divin. Sujet délicat s'il en est, au coeur d'une fascinante proposition de cinéma à consonance mystique (l'on se souviendra, du reste, que le cinéaste fut l'assistant de Maurice Pialat pour Sous le soleil de Satan). Mais si le film est éminemment troublant, c'est aussi parce que sans jamais chercher à esquiver le thème de la foi, Cédric Kahn s'abstient de tout prêchi-prêcha, laissant au spectateur le soin de faire son chemin. Non sans s'attacher aux contours plus "terrestres" de la reconstruction de son personnage, passant ceux-là par la (re)découverte d'un cadre, du lien social et de l'amour, au coeur d'une oeuvre aussi émouvante qu'interpellante.

De Cédric Kahn. Avec Anthony Bajon, Louise Grinberg, Damien Chapelle. 1h47. Sortie: 21/03. ****

>> Lire également notre interview de Cédric Kahn.

Nos partenaires