[Le film de la semaine] La Pazza Gioia, graines de folie

09/08/16 à 14:30 - Mise à jour à 15:42

Source: Focus Vif

Remarqué lors de la dernière quinzaine cannoise, "La Pazza Gioia" embarque Valeria Bruni Tedeschi dans un road-movie aux allures de fable où la folie est surtout prétexte à faire sauter les verrous de la bienséance.

"Comment les autres réalisateurs font-ils pour distinguer le drame de la co- médie? La vie est à la fois si drôle et si dure. C'est l'industrie qui nous a dicté de séparer ces deux genres, et je me demande bien pourquoi!", s'exclame Paolo Virzì, lorsque survient l'inévitable question du mélange des genres dans son dernier film. Il faut lui reconnaître une grande maîtrise du changement de registre, il nous fait glisser sans heurt du rire aux larmes, tout comme s'installe en arrière-plan de son film un propos engagé que le réalisateur cherche cependant à nuancer. "J'essaie de rester à l'écart de la politique, elle est trop confuse. Mais je suis né et j'ai grandi à Livourne, la ville où est né le parti communiste italien, alors ça me rattrape... Peut-être que je deviens vieux, ou juste cynique, mais aujourd'hui j'ai tendance à penser que les politiques devraient se contenter de limiter les dégâts qu'ils ont faits. Je m'implique pour certaines causes, comme l'environnement ou les droits de l'homme, mais au fond de moi il y a toujours une petite voix qui dit: "Qu'est-ce que tu fais? Ça ne sert à rien!"DRPaolo Virzì, le réalisateur
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires