[Le film de la semaine] Baby Driver, d'Edgar Wright

02/08/17 à 15:49 - Mise à jour à 15:50
Du Le Vif Focus du 04/08/17

FILM D'ACTION/COMÉDIE | Une version édulcorée du Drive de Nicolas Winding Refn, au rythme implacable et complètement jouissif.

[Le film de la semaine] Baby Driver, d'Edgar Wright

Baby est le jeune et taciturne chauffeur d'une bande de braqueurs. Souffrant d'un acouphène, il ne peut faire son travail qu'en musique. Musique sur laquelle les inévitables scènes de courses-poursuites avec la police sont bien entendu calquées. L'occasion pour Edgar Wright (Shaun of the Dead) de nous balancer sans complexe ses morceaux favoris de T. Rex, des Commodores ou du Steve Miller Band dans ce qui constituera à n'en pas douter la BO de l'année -encore plus fort que Guardians of the Galaxy! Et si ce concept marque un peu le triomphe de la forme sur le fond, il faut bien admettre que ces scènes valent à elles seules le détour. Sans atteindre la virtuosité d'un Mad Max: Fury Road, le montage est soigné et toujours lisible, le rythme implacable et le tout complètement jouissif! Le reste de l'intrigue se révèle une version édulcorée du Drive de Nicolas Winding Refn (un baby Drive en somme...): un casse tourne mal, le héros se retourne contre son employeur, lequel menace la femme innocente que le gentil malfrat vient de rencontrer et aime en secret (ici, la pétillante Lily James). Et si l'on rit beaucoup dans Baby Driver (notamment grâce aux performances des seconds rôles de luxe que sont Jon Hamm, Kevin Spacey et Jamie Foxx), il y flotte donc une certaine mélancolie. Pour le personnage principal -interprété par Ansel Elgort, que les adolescents ont adoré dans la série des Divergent et qui évoque par moments un jeune Han Solo-, il s'agit de quitter l'enfance et l'innocence, l'idée que l'on pourrait vivre hors de la société sans en payer le prix et l'illusion que l'on peut protéger les gens qu'on aime de nos propres erreurs. Même si ces considérations sont un peu noyées sous le bruit des moteurs.

D'Edgar Wright. Avec Ansel Elgort, Kevin Spacey, Lily James. 1h52. Sortie: 02/08. ***(*)

>> Notre interview d'Edgar Wright.

Nos partenaires