Le cinéma s'est bien porté en 2015

15/04/16 à 13:58 - Mise à jour à 13:57

Avec 1.048.483 spectateurs enregistrés pour le film Les Minions ou encore une hausse de 3.5% de l'affluence, l'année 2015 aura été bonne pour le secteur du cinéma en Belgique. C'est en tout cas ce qui ressort des statistiques présentées ce jeudi.

Le cinéma s'est bien porté en 2015

Group Of Teenage Friends Watching Film In Cinema © iStockphoto

C'est une première en Belgique. Alors que le secteur du cinéma existe depuis plus de cent ans, un outil statistique voit le jour, afin de récolter des chiffres fiables. A l'initiative de ces statistiques, trois partenaires: la Fédération des cinémas de Belgique (FCB), l'Association des distributeurs (ABDF) et l'ASBL Cinedata. Créée dans le courant de l'année dernière, la plateforme Cinedata regroupe une grande partie des professionnels du secteur, principalement des distributeurs de films et des exploitants de salles, afin qu'ils puissent communiquer leurs chiffres. Une révolution lorsque l'on sait qu'en Belgique, il a fallu attendre 2014 pour qu'il existe un outil statistique afin de récolter, de manière fiable, les chiffres relatifs au secteur du cinéma. C'est aussi un avancée importante pour les professionnels du milieu. "Le but de ces statistiques, c'est d'informer le public et les médias, qui sont très demandeurs, sur comment se porte le secteur du cinéma, explique Thierry Laermans, secrétaire de la FCB. Mais c'est aussi et surtout un moyen pour les exploitants de pouvoir se positionner par rapport à la concurrence. Par exemple, si le premier Harry Potter a du succès, cela peut être un indicateur de négociation avec les distributeurs pour le deuxième volet du film."

Les chiffres qui portent sur l'ensemble de l'exercice 2015, concernent plus de 90% des salles de cinéma et regroupent près de 100% des films distribués durant l'année. Et selon ces résultats, le secteur du cinéma se porte bien en Belgique. La preuve en en est: durant l'année 2015, les salles obscures ont accueilli plus de 21 millions de spectateurs et atteint un chiffre d'affaire de 166.286.812€. Ce qui représente respectivement des augmentations de 3.5% et 5.3%. Notons que la forte hausse du chiffre d'affaires est notamment due à l'augmentation du prix des billets. Il existe plusieurs autres facteurs qui expliquent ces chiffres en hausse, dont le plus important est la présence de nombreux blockbusters américains à l'affiche des cinémas et qui attirent beaucoup de spectateurs. Ainsi, l'année 2006 avait connu un pic de fréquentation avec des films comme Casino Royal, Ice Age ou encore Pirates of the Caribbean. Mais la météo joue également un rôle important, tout comme les évènements sportifs organisés pendant l'année. "Les grands évènements sportifs représentent un facteur très influent, explique Thierry Laermans. Par exemple, en 2014 avait lieu la coupe du monde de football, où étaient présents nos Diables. Lorsque l'on regarde les chiffres, on observe une baisse de la courbe des fréquences cette année-là."

Les Minions, le film qui enregistre le plus d'entrées

Au total, 293 films ont été distribués en 2015 dans les quelques 508 salles de cinémas belges, soit 49 productions de moins qu'un an plus tôt. Parmi les films qui ont attiré le plus de spectateurs, arrive en tête Les Minions avec 1.048.483 visiteurs, suivi de Jurassic World qui réalise 908.500 entrées et enfin Star Wars: The Forces Awakens qui comptabilise 884.488 spectateurs. Notons que certains films, comme Star Wars, étaient encore à l'affiche lorsque la collecte de données s'est arrêtée. En ce qui concerne les productions belges, 25 films ont été diffusés, avec le film FC De Kampioenen 2 en tête du classement avec ses 632.300 visiteurs. Du côté francophone, c'estLe Tout Nouveau Testament qui comptabilise 289.962 entrées. "Il est important de souligner l'exploit des productions belges, explique Thierry Laermans. En général, ces films ne sortent que dans la région linguistique dans laquelle ils ont été produits. Ce qui veut dire qu'ils ne couvrent que 6 à 7 millions de spectateurs, contrairement aux 11 millions couverts par les blockbusters américains."

Ainsi, le Belge est allé en moyenne deux fois au cinéma sur l'année 2015. Et Cinedata entend bien continuer à faire grimper cette moyenne. Grâce notamment à des cinémas toujours mieux équipés et des investissements constants dans de nouvelles technologies, comme la projection laser ou l'utilisation du son immersif (ce qui consiste à multiplier les baffles pour plonger le spectateur au coeur de l'action). Mais aussi via la création de séances spécifiques, comme les ladies night ou les séances familiales. Un renouvellement nécessaire lorsque l'on sait que le secteur doit faire face à une croissance du téléchargement en ligne de films. Une problématique qui représente une perte de 15% au niveau des revenus dans le secteur.

Nos partenaires