La fille du puisatier

19/04/11 à 17:48 - Mise à jour à 17:48

MELODRAME | Consacrant le passage de Daniel Auteuil à la réalisation, La fille du puisatier emmène le spectateur en terrain connu, puisque l'acteur y adapte l'oeuvre de Pagnol, immortalisée à l'écran il y a 70 ans.

La fille du puisatier

© DR

MELODRAME | Consacrant le passage de Daniel Auteuil à la réalisation, La fille du puisatier emmène le spectateur en terrain connu, puisque l'acteur y adapte l'oeuvre de Pagnol, immortalisée à l'écran il y a 70 ans. Inscrit dans la Provence éternelle -on jurerait que le premier plan a été tourné en odoroma, senteur de lavande incluse-, le film raconte l'histoire de Patricia, la fille du puisatier, et Jacques, un bel aviateur et l'enfant de riches commerçants de l'endroit, dont l'idylle naissante est emportée par l'Histoire, le jeune homme étant envoyé au front -la Seconde Guerre mondiale vient d'éclater, en effet. De leur rencontre naît toutefois un enfant, dont les parents du garçon refusent d'entendre parler...

S'appropriant l'oeuvre de Pagnol (et ne laissant d'ailleurs à personne d'autre le soin d'incarner le puisatier), Daniel Auteuil respecte à la fois l'esprit et la lettre de l'original, un brin élagué tout au plus. Et signe un mélodrame familial qui, pour apparaître quelque peu anachronique, n'en dispense pas moins un charme singulier, porté par la musique du texte, accent compris, et la noblesse des sentiments qui s'y expriment. Soit un cinéma d'un classicisme assumé jusque dans ses élans lyriques, et un film que l'on qualifierait de réussite au parfum agréablement suranné, n'était une distribution inégale. Si Auteuil et Kad Merad sont irréprochables dans les rôles tenus autrefois par Raimu et Fernandel, et que les Darroussin, Azéma et Duvauchelle remplissent honnêtement leur contrat, Astrid Bergès-Frisbey apparaît, pour sa part, à ce point à côté de ses pompes dans le rôle-titre que cela en devient embarrassant...

La fille du puisatier, mélodrame de et avec Daniel Auteuil. Avec Kad Merad, Astrid Bergès-Frisbey, Nicolas Duvauchelle. 1h47. Sortie: 20/04. ***

J.F.Pl.

Nos partenaires