La culture pop selon les gosses de Stranger Things

07/02/17 à 17:00 - Mise à jour à 08/02/17 à 10:18

Source: Slate

Le trailer de la 2e saison très attendue de Stranger Things vient d'être diffusé par Netflix. Il faudra cependant se contenter de saliver devant cet extrait vidéo jusqu'au 31 octobre, jour d'Halloween et date de diffusion de la série. En attendant, ce sont ses jeunes acteurs qui garantissent le spectacle.

La culture pop selon les gosses de Stranger Things

Caleb McLaughlin (Lucas), Gaten Matarazzo (Dustin), Finn Wolfhard (Mike) et Millie Bobby Brown (Eleven) dans la première saison de Stranger Things. © Netflix

Stranger Things avait séduit l'Amérique et l'Europe avec une première saison acclamée tant par la critique que par le public. Saluée comme un hommage réussi aux films de science-fiction des années 80, associée à Spielberg et à la culture pop, analysée par les internautes comme une allégorie du monde souterrain d'Internet ou comme un porte-drapeau au féminisme: la série s'est fait une place de choix dans la culture indépendante. Une disparition, des enfants qui mènent l'enquête, des phénomènes paranormaux, un laboratoire secret, le tout placé dans une petite ville américaine des années 80. Le succès du show de Netflix doit beaucoup aux thématiques et aux lieux tout auréolés de nostalgie qu'il évoque. Ce sont cependant ses personnages qui semblent capter l'attention du public. Will, Mike, Dustin et Lucas sont quatre petits geeks. Ils sont persécutés par les mauvais garçons de leur école et se réunissent pour jouer à Donjons et Dragons. Incarnant des personnages de victimes et représentant ce que les années 80 comptent de contre-culture, ils ne pouvaient que s'attirer la sympathie du public. Nostalgie et empathie ont carburé à 100km/h. Ils sont aujourd'hui devenus des objets de culte sur la toile. Le personnage d'Eleven, petite fille aux cheveux rasés douée de pouvoirs extraordinaires, a également atteint la célébrité. Volant sans cesse au secours de ses compagnons et étant vouée à sauver le monde, elle a été largement interprétée comme une figure féministe. Le personnage secondaire de Barb a même connu une résonnance inattendue parmi les fans de la série. Cette jeune fille complexée et rejetée par sa meilleure amie disparaissait pourtant dans l'indifférence générale dès le 3e épisode. Les spectateurs semblent s'être attachés à cette adolescente solitaire.

Comme le remarque Slate, le culte voué aux personnages de la série s'est étendu aux acteurs eux-mêmes. Gaten Matarazzo, Caleb McLaughlin et Millie Bobby Brown étaient ainsi présents à la cérémonie des Emmy Awards alors même que leur série n'était pas nommée. Pour assurer le show, leur seule présence suffisait.

Les stars sont souvent identifiées aux personnages qu'elles interprètent. Le phénomène n'est pas neuf. Cependant les vedettes de Stranger Things ont entre 12 et 14 ans. Leurs comptes Instagram, Twitter et Snapchat sont suivis avec attention par les fans de la série. Posant avec leurs acteurs préférés, prenant la pose sur les tapis rouges, chantant, rappant, faisant de la boxe, des photos de mode... Ils assurent leur communication. Leur faire distribuer des sandwichs peanut butter-jelly aux invités de la cérémonie des Emmys n'est qu'une stratégie marketing complémentaire. Ils ont déjà tout compris. Les gosses les plus cool du moment conquièrent eux-mêmes leur public. Noah Schnapp, alias Will, âgé de seulement 13 ans, a ainsi posté la réaction de ses amis à la diffusion du nouveau trailer de la série durant le Super Bowl.

Ces mini-acteurs sont pourtant loin des enfant-stars produits par l'industrie Disney. Ils appartiennent à une culture pop et indé. Ils incarnent des personnages forts dans une série fantastique qui devrait se faire plus sombre encore dans la deuxième saison. Ils bénéficient de l'aura nostalgique qui entoure la série. Ils appartiennent à une génération cyber-connectée, maitrisent les réseaux sociaux et s'amusent de l'image qu'ils renvoient. Millie Bobby Brown a fait de ses cheveux rasés un symbole, les noeuds pap' et costumes soignés de Caleb McLaughlin font le tour de la toile et Gaten Matarazzo partage ses bêtises sur Instagram.

La deuxième saison de Stranger Things promet d'être plus obscure et de se pencher en profondeur sur les personnages-clés de la saison précédente. Voilà qui rappelle l'évolution réussie d'autres suites fantastiques. JK Rowling ne renierait en effet pas une telle stratégie. Faisant grandir ses personnages de livre en livre et proposant un récit de plus en plus sombre, elle avait tenu ses lecteurs en haleine.

On espère que la série tiendra ses promesses et que nos petites stars ne se feront pas avaler par le système avec lequel elles jouent...

Hair chopping part 2 #strangerthings #chopchop the full video is in my bio! #nohairdontcare

Une vidéo publiée par Millie Bobby Brown (@milliebobby_brown) le

#tcas2016#calebmclaughlin#lucasaakachocolatedaddy#lucas#strangerthings. ??????#stylist @spryleescott

Une photo publiée par Caleb McLaughlin (@therealcalebmclaughlin) le

Because why not.?#dancinonaroof

Une vidéo publiée par Gaten Matarazzo (@gatenm123) le

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos