La Colère d'un homme patient, le renouveau du polar espagnol

25/04/17 à 10:41 - Mise à jour à 11:18
Du LeVif Focus du 21/04/17

Deux ans après La Isla Mínima, La Colère d'un homme patient, film de vengeance aride inscrit dans la réalité sinistrée de l'Espagne rurale, vient confirmer la vitalité du polar ibérique. Explications en compagnie de sa productrice Beatriz Bodegas.

Il y a quelque chose de pourri au royaume d'Espagne. Certes. Mais la nouvelle génération de cinéastes du cru affiche une créativité peu commune à l'heure d'en témoigner. En 2015, le succès de La Isla Mínima, thriller fangeux à connotation politique plongeant dans l'Andalousie du début des années 80 pour mieux mettre en lumière les contradictions d'un pays divisé entre tradition coupable et modernité toute relative, n'était au fond que la partie émergée d'un iceberg de taille. De Toro du Catalan Kike Maíllo, engrenage infernal de fureur aux accents mafieux, à Insiders du Basque Daniel Calparsoro, efficace film de casse aux ramifications véreuses: chaque nouvelle production autochtone du genre semble devoir donner une bonne raison aux observateurs extérieurs les plus attentifs d'acter le renouveau du polar espagnol, qu'il soit décliné sur le mode du suspense tendu ou du style néo-noir.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires