L'Amour de Michael Haneke triomphe aux César

23/02/13 à 10:56 - Mise à jour à 10:55

Déjà couvert de prix, plébiscité par le public et en course pour les Oscars, le film Amour, de l'Autrichien Michael Haneke, a reçu vendredi le César du meilleur film, un parcours triomphal improbable pour ce huis-clos oppressant sur la vieillesse et la mort.

L'Amour de Michael Haneke triomphe aux César

© DR

Sans musique, sans effets, rythmé par les seuls grincements de parquet d'un immense appartement parisien, Amour met à nu l'inexorable déchéance d'un couple d'octogénaires: Anne (Emmanuelle Riva), victime d'attaques cérébrales, perd peu à peu son autonomie, puis la parole, jusqu'à ce que tout son corps la trahisse, sous les yeux impuissants de son mari Georges (Jean-Louis Trintignant), amoureux jusqu'au bout.

Ce film, pour lequel Haneke a reçu le César du meilleur réalisateur, repose entièrement sur les épaules de ses deux interprètes principaux, couronnés eux aussi des Césars du meilleur acteur et de la meilleure actrice.

Au total le film a remporté 5 Césars vendredi soir : celui du meilleur film, du meilleur réalisateur, de la meilleure actrice, du meilleur acteur et du meilleur scénario original.

Michael Haneke

Depuis sa Palme d'or au dernier Festival de Cannes, le film de Michael Haneke a déjà obtenu de nombreux prix en attendant les Oscars dimanche, où le film est nommé dans cinq catégories. Déjà à Los Angeles en vue de la cérémonie, le cinéaste de 70 ans n'était pas présent vendredi à Paris pour recevoir son prix du meilleur réalisateur.

Abonné au panthéon cannois, le cinéaste a rejoint en mai dernier le club fermé des (six) réalisateurs distingués par une double Palme d'Or après l'avoir obtenue une première fois en 2009 pour Un Ruban blanc.

A la manière d'un entomologiste, Haneke, barbe blanche et toujours vêtu de noir - "c'est beau" - dissèque le fonctionnement intime de la société et de l'individu, faisant apparaître les mécanismes internes de comportements en apparence étranges.

Trintignant - Riva

Emmanuelle Riva a donc reçu à 85 ans le César de la meilleure actrice pour Amour de Michael Haneke, un rôle pour lequel elle est également nommé aux Oscars dimanche. Et Jean-Louis Trintignant a lui remporté le César du meilleur acteur.

L'actrice a reçu son César sous les applaudissements nourris d'une salle qui l'a acclamée debout tandis que Jean-Louis Trintignant n'était, lui, pas présent car il donnait une représentation au théâtre à Bruxelles mais a adressé ses remerciements en direct par téléphone.

La liste des oeuvres et artistes récompensés aux César 2013

- Meilleur film: Amour de Michael Haneke
- Meilleur réalisateur: Michael Haneke pour Amour
- Meilleure actrice: Emmanuelle Riva dans Amour
- Meilleur acteur: Jean-Louis Trintignant dans Amour
- Meilleure actrice dans un second rôle: Valérie Benguigui dans Le prénom
- Meilleur acteur dans un second rôle: Guillaume de Tonquédec dans Le prénom
- Meilleur espoir féminin: Izia Higelin dans Mauvaise Fille
- Meilleur espoir masculin: Matthias Schoenaerts dans De rouille et d'os
- Meilleur film étranger: Argo de Ben Affleck
- Meilleur premier film: Louise Wimmer de Cyril Mennegun
- Meilleur film documentaire: Les invisibles de Sébastien Lifshitz et Bruno Nahon
- Meilleur film d'animation: Ernest et Célestine de Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier
- Meilleure musique originale: Alexandre Desplat pour De rouille et d'os
- Meilleur film de court-métrage: Le cri du homard de Nicolas Guiot et Fabrice Préel-Cléach
- Meilleurs décors: Katia Wyszkop pour Les adieux à la reine
- Meilleurs costumes: Christian Gasc pour Les adieux à la reine
- Meilleur scénario original: Michael Haneke pour Amour
- Meilleure photo: Romain Winding pour Les adieux à la reine
- Meilleure adaptation: Jacques Audiard et Thomas Bidegain pour De rouille et d'os
- Meilleur montage : Juliette Welfling pour De rouille et d'os
- Meilleur son : Antoine Deflandre, Germain Boulay et Eric Tisserand pour Cloclo.

Nos partenaires