L'alter ego impassible de Aki Kaurismäki

23/03/17 à 16:15 - Mise à jour à 16:15
Du Le Vif Focus du 24/03/17

À l'occasion de la sortie de The Other Side of Hope, Sakari Kuosmanen revient sur sa collaboration avec Aki Kaurismäki, forte de huits longs métrages, et sur leur amitié de plus de 30 ans...

Au même titre que Kati Outinen, Kari Väänänen, Janne Hyytiäinen, André Wilms ou le regretté Markku Peltola, Sakari Kuosmanen compte parmi les visages familiers du cinéma d'Aki Kaurismäki. Venant après un hiatus de quinze ans -leur dernière collaboration remontait à L'Homme sans passé, en 2002-, The Other Side of Hope est ainsi leur huitième long métrage en commun, point d'orgue provisoire d'un parcours mutuel entamé en... 1985 avec Calamari Union. "Je suis également musicien, sourit l'acteur, de passage à Bruxelles, et aussi jovial dans le civil que généralement laconique à l'écran. J'ai joué dans des groupes de rock finlandais connus, et à l'époque, nous nous retrouvions pour une tournée-croisière sur les bords du lac Saimaa. Aki, qui n'avait encore réalisé que deux films (le documentaire musical Saimaa-ilmiö, avec son frère Mika, et une adaptation de Crime et châtiment de Dostoïevski) mais était connu dans le milieu musical, nous a rejoints et cela a collé entre nous. Chaque nuit, quand les autres allaient "dormir", nous nous installions sur le toit du bateau, à contempler de magnifiques paysages sous le soleil de minuit. Notre amitié est née comme cela et il m'a dit qu'il allait écrire quelque chose pour moi."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires