Julie Dash, l'Afrique en héritage

23/02/18 à 13:33 - Mise à jour à 13:37
Du Le Vif Focus du 15/02/18

De la L.A. Rebellion à Black Panther, Julie Dash voit le cinéma afro-américain revendiquer ses droits.

Son très fort et très beau Daughters of the Dust, évocation de trois générations de femmes Gullah (1) vivant au début du XXe siècle sur une île entre Afrique et Amérique, sera l'une des attractions cinématographiques de l'Afropolitan Festival. À 65 ans, celle qui enflamma l'écran dès les seventies et la L.A. Rebellion n'a rien perdu de son esprit combattant, avec l'art en bannière et une exigence de faire entendre la voix des Afro-Américains dans un pays où racisme et exclusion n'ont pas encore disparu. Un pays où les choses bougent, tout de même. Tout le bruit fait autour de la "blancheur" des nominations aux Oscars (avec le hashtag #OscarsSoWhite) a eu entre autres pour résultat de valoir à Julie Dash d'être acceptée comme membre de l'Académie qui décerne les statuettes. Et ce... 26 ans après y avoir déposé sa candidature!
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires