Jake Gyllenhaal en boxeur meurtri dans La Rage au ventre

09/07/15 à 10:16 - Mise à jour à 10:15

À partir du 22 juillet, Jake Gyllenhaal livrera le plus difficile de ses combats. Pour le boxeur champion du monde dans La Rage au ventre, se battre pour récupérer la garde de sa fille sera une autre paire de gants.

Jake Gyllenhaal en boxeur meurtri dans La Rage au ventre

Jake Gyllenhaal © REUTERS

Champion du monde de boxe, Billy Hope, interprété par Jake Gyllenhaal, vit une existence fastueuse gérée surtout par sa superbe femme (Rachel McAdams). Lorsque qu'elle est tuée, son monde s'écroule. Billy perd tout ; sa maison, sa fortune, mais surtout, la garde de sa fille dont il ne peut plus assumer le rôle de père. Au plus bas, il trouve une aide précieuse en la personne de Tick Willis (Forest Whitaker), un ancien boxeur avec lequel il reprend l'entrainement. Billy va devoir se battre au propre comme au figuré pour trouver la voie de la rédemption et regagner ainsi la garde de sa fille.

La Rage au Ventre (Southpaw en VO), est un film du réalisateur Antoine Fuqua, adepte du coup de la corde à linge cinématographique avec Training Day et Equalizer à son actif. C'est l'histoire d'un boxeur qui apprend surtout à être père selon Jake Gyllenhaal interviewé par AlloCiné. "Il n'a pas beaucoup de responsabilités à gérer en dehors de devoir s'entrainer et gagner des combats. Je pense qu'il aime être père mais qu'il ne sait pas ce que cela entraine ni les véritables exigences et l'engagement que cela nécessite de s'occuper de quelqu'un."

L'acteur de Zodiac, Source Code, Le Secret de Brokeback Mountain, Prisoners et maintenant La Rage au ventre, s'est construit une filmographie presque irréprochable. Enemy n'en était qu'une légère ombre au tableau, non avouée mais totalement pardonnée.

Tous ses rôles étaient ceux de personnages pétris de nombreuses contradictions. Sans s'écarter de cette ligne de conduite, c'est la dualité d'un boxeur incapable de s'ouvrir aux autres et de s'exprimer en dehors du ring qui a convaincu Jake d'enfiler les gants et prendre des coups, portés à l'écran le 22 juillet prochain.

La douce mélodie qui sert d'accroche à la bande-annonce est bien Phenomenal, d'Eminem, dans laquelle le rappeur de Detroit entend revenir au-devant de la scène. Une chanson toute trouvée pour La Rage au ventre, dont la bande originale est produite par Eminem. Ça va faire mal.

Nos partenaires