Ils ont eu un Golden Globe, voici leurs chances de remporter l'Oscar

13/01/14 à 13:02 - Mise à jour à 16/01/14 à 15:41

Source: Lexpress.fr

Les Golden Globes, dont la cérémonie s'est déroulé dimanche à Los Angeles, sont communément considérés comme étant "l'antichambre des Oscars". Tout cela est-il bien fondé?

Ils ont eu un Golden Globe, voici leurs chances de remporter l'Oscar

Jean Dujardin avait été consacré meilleur acteur aux Golden Globes en 2012, quelques semaines avant de recevoir son Oscar. © REUTERS

Chaque année, les Golden Globes récompensent les meilleurs professionnels du cinéma et de la télévision américains, les meilleures fictions télé et les meilleurs films. Des récompenses issues des votes de la très puissante HFPA (Association hollywoodienne de la presse étrangère) qui regroupe des journalistes de cinéma dépendant de publications étrangères aux États-Unis.

La cérémonie des Golden Globes ouvre la saison des récompenses aux Etats-Unis. Elle précède ainsi d'environ un mois celle des Oscars, dont elle est présentée comme l'antichambre; les lauréats de l'un multipliant leurs chances de figurer au palmarès de l'autre.

Nous avons voulu vérifier, statistiques de ces 10 dernières années à l'appui, la réalité du fait dans 5 catégories reines: meilleur acteur, actrice, réalisateur, film et film étranger. Conclusion: vrai et faux. Les probabilités sont variables selon les catégories concernées:

La plus certaine

Meilleur acteur

Daniel Day-Lewis, Oscar du meilleur acteur en 2013 pour son rôle dans Lincoln.

Daniel Day-Lewis, Oscar du meilleur acteur en 2013 pour son rôle dans Lincoln. © REUTERS/Mike Blake

Un acteur récompensé par un Golden Globe a 90% de chance de recevoir l'Oscar quelques semaines plus tard. Pour être précis, mieux vaut avoir été distingué dans la catégorie Meilleur acteur dans un drame (80%) plutôt que Meilleur acteur dans une comédie musicale ou dans une comédie. Dans ce dernier cas, le chances d'être oscarisé par la suite baissent à 20%.

Dans cette sous-catégorie, seuls les acteurs de comédie musicale -genre très prisé outre Atlantique- ont le droit d'espérer décrocher la fameuse statuette. Les autres, "simples" acteurs de comédie peuvent d'ores et déjà faire une croix sur un hypothétique sacre.

Jamie Foxx et Jean Dujardin sont, depuis 10 ans, les seuls interprètes de comédie musicale à recevoir l'Oscar du meilleur acteur. Le premier pour son incarnation de Ray Charles dans le biopic Ray, l'autre pour son rôle dans The Artist. Tous deux avaient été distingués au Golden Globes quelques mois auparavant.

Gagnant -statistique- des Oscars 2014 du meilleur acteur: Matthew McConaughey dans Dallas Buyers Club.

Meilleure actrice

Marion Cotillard, Oscar de la meilleure actrice en 2008 pour La Môme.

Marion Cotillard, Oscar de la meilleure actrice en 2008 pour La Môme. © REUTERS/Gary Hershorn

Même sanction pour les comédiennes. 90% de celles qui ont brandi le Globe doré en janvier, sont allés chercher leur statuette sur scène lors de la cérémonie des Oscars, fin février.

Et parmi elles, 30 petits pourcents sont "issus" de la promotion de Meilleure actrice de comédie musicale ou de comédie. Aux côtés de Reese Witherspoon dans Walk the Line (2006) et de Marion Cotillard dans La Môme (2008), distinguées pour une oeuvre musicale, Jennifer Lawrence est la seule, en une décennie, à avoir trouvé grâce aux yeux du jury des Oscars pour son interprétation dans une comédie, Silver Linings Playbook (2013). Et à bien y regarder, le film de David O. Russell n'avait rien de véritablement joyeux.

Gagnante -statistique- des Oscars 2014 de la meilleure actrice: Cate Blanchett dans Blue Jamsine.

La plus aléatoire

Les réalisateurs

Clint Eastwood, Oscars du meilleur film et du meilleur réalisateur en 2005 pour Million Dollar Baby.

Clint Eastwood, Oscars du meilleur film et du meilleur réalisateur en 2005 pour Million Dollar Baby. © REUTERS

Du côté du réalisateur, la concrétisation des Golden Globes aux Oscars tient davantage du "pile ou face". Peter Jackson (Le Seigneur des anneaux: Le Retour du roi), Clint Eastwood (Million Dollar Baby), Ang Lee (Brokeback Mountain), Martin Scorsese (The Departed) et Danny Boyle (Slumdog Millionaire) avaient ainsi 50% de chances de repartir avec la mythique statuette. Même si, les lauréats de la meilleure réalisation retrouvent dans 50% du temps, leur oeuvre distinguée dans la catégorie Meilleur film par l'Academy Award.

Gagnant -statistique- des Oscars 2014 du meilleur réalisateur: Alfonso Cuarón pour Gravity ou Steve McQueen pour 12 Years a Slave.

Tout et son contraire, et réciproquement

Les films

Slumdog Millionaire de Danny Boyle, Oscar du meilleur film en 2009.

Slumdog Millionaire de Danny Boyle, Oscar du meilleur film en 2009. © REUTERS/Mario Anzuoni

La catégorie reine parmi les catégories reines est aussi l'une de celles où les résultats aux Golden Globes sont les moins prophétiques. Seuls 40% de ceux primés en janvier, sont finalement sacrés aux Oscars. Le Seigneur des anneaux: Le Retour du roi (2004), Slumdog Millionaire (2009), The Artist (2012) et Argo (2013) sont les quatre longs métrages parvenus, en 10 ans, à mettre les deux jurys d'accord.

Les probabilités augmentent légèrement lorsqu'on prend en compte les réalisateurs "golden globisés", pour atteindre 50% de films en communs.

Gagnant -statistique- des Oscars 2014 du meilleur film: Gravity d'Alfonso Cuarón semble prendre un très léger avantage statistique sur 12 Years a Slave de Steve McQueen.

Encore trop d'approximations

Les films étrangers

A Separation d'Asghar Farhadi, Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2012.

A Separation d'Asghar Farhadi, Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2012. © REUTERS/Mike Blake

Si les lauréats du meilleur film étranger aux Golden Globes et aux Oscars ont un point commun, c'est leur genre, unanimement dramatique.

Les statistiques chutent ensuite à 40% de longs métrages figurant dans l'un et l'autre des palmarès. Soit, depuis 10 ans: Mar Adentro, de l'Espagnol Alejandro Amenábar (2005), Revenge de la Danoise Susanne Bier (2011), Une séparation de l'Iranien Asghar Farhadi (2012) et Amour de l'Autrichien Michael Haneke (2013).

Gagnant -statistique- des Oscars 2014 du meilleur film: La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino.

Iris Mazzacurati (Article originalement paru sur LEXPRESS.fr)

En savoir plus sur:

Nos partenaires