"Hell or High Water pose beaucoup de questions sur l'Amérique d'aujourd'hui"

21/09/16 à 15:00 - Mise à jour à 15:22

Source: Focus Vif

David Mackenzie, le réalisateur tout-terain de Hallam Foe ou Starred Up, se renouvelle encore le temps d'un brillant western crépusculaire au sous-texte politique, avec Hell or High Water.

Avec ses longs cheveux filasse et son épaisse barbe grisonnante, l'Écossais David Mackenzie semble avoir adopté l'humeur texane qui imprègne son nouveau Hell or High Water, même si l'accent, à couper au couteau, ne trompe évidemment personne. C'est tout le chic de ce cinéaste caméléon, capable aussi bien d'investir le mélo SF (Perfect Sense en 2011) que le drame carcéral brut de décoffrage (Starred Up en 2014). Entre le road-movie et le film de casse, le buddy movie et le film policier, son neuvième long métrage, qui s'attache au destin de deux frères engagés dans une série de braquages à risque afin d'éviter la saisie de la propriété familiale, s'inscrit lui-même à la croisée des chemins, même si c'est sa coloration western qui d'évidence domine.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires