Hailé Guérilla

04/04/17 à 10:45 - Mise à jour à 05/04/17 à 12:00
Du LeVif Focus du 31/03/17

Le toujours combatif et politique Hailé Gerima fait l'objet d'un hommage à la Cinematek. Un événement!

Ses films portent une parole brûlante, sur des images bousculant les codes. L'oppression sociale, l'esclavage, le colonialisme et le racisme, il s'y est confronté dans une oeuvre lyrique et politique à la fois, où brillent des films phares comme La Récolte de 3000 ans, Sankofa, Bush Mama et Cendres et braises. Hailé Gerima vient d'avoir 71 ans et poursuit inlassablement son travail de cinéaste et de conscience africaine comme afro-américaine. Ce natif d'Éthiopie, émigré aux États-Unis en 1968, animait un atelier avec 25 jeunes étudiants en cinéma venus de tout le continent à Louxor (Egypte) quand nous lui avons parlé à quelques jours de sa remarquable rétrospective bruxelloise à la Cinematek (1). "Je dis aux étudiants que la clé est de travailler ensemble. Le cinéma est un art collectif. Et dans le contexte très difficile du cinéma sur le continent africain -limites économiques mais souvent aussi entraves à la liberté d'expression-, s'unir et s'entraider est d'autant plus crucial! Le contexte technologique est favorable, il rend tout plus léger et accessible. J'encourage même ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires