Gravity, fascinant ballet en apesanteur

29/10/13 à 14:48 - Mise à jour à 30/10/13 à 09:51

Source: Focus Vif

SCIENCE FICTION | Avec Gravity, Alfonso Cuaron signe un thriller spatial on ne peut plus étonnant et techniquement bluffant.

Gravity, fascinant ballet en apesanteur

Gravity - George Clooney © DR

La carrière du cinéaste mexicain Alfonso Cuaron est marquée du sceau de l'éclectisme, qui l'a vu s'essayer aussi bien à l'adaptation baroque (Great Expectations, d'après Dickens) qu'à l'anticipation (Children of Men), et l'on en passe, comme Y tu mama tambien, le film qui devait asseoir sa notoriété, ou l'un des épisodes de la saga Harry Potter (Le Prisonnier d'Azkaban). Avec Gravity, le voilà qui signe aujourd'hui un thriller spatial on ne peut plus étonnant. L'aventure débute lorsque ce qui ne devait être qu'une mission de routine tourne à la catastrophe pour l'équipage d'une navette, proprement pulvérisée. Et de ne laisser, dérivant dans l'espace, que le commandant Matt Kowalsky (George Clooney) et le docteur Ryan Stone (Sandra Bullock), avec des chances de survie voisines du néant à l'immensité duquel ils se trouvent confrontés.

Parti sur ces bases simples mais prometteuses, le film adopte, dans sa première partie, les contours d'un fascinant ballet en apesanteur, happant le spectateur par la grâce d'une 3D et d'un travail sur le son judicieusement immersifs, pour une expérience de lévitation peu banale. Si l'action et l'efficacité reprennent bientôt leurs droits, les poussées d'adrénaline l'emportant sur l'ambition philosophique et le roller coaster sur l'expérience contemplative, l'ensemble n'en reste pas moins de haute tenue. Gravity fait ainsi mieux que respecter son cahier des charges, permettant en outre à Clooney de jouer judicieusement de son sens de la distance, là où Sandra Bullock vient rappeler qu'elle fut aussi la star de Speed. Bluffant.

  • FILM DE SCIENCE-FICTION DE ALFONSO CUARON. AVEC SANDRA BULLOCK, GEORGE CLOONEY, ED HARRIS. 1H30. SORTIE: 30/10.

Nos partenaires