Gand et la politique des auteurs

11/10/16 à 12:23 - Mise à jour à 12:24

Source: Focus Vif

Inscrit dans le paysage cinématographique depuis une bonne quarantaine d'années, le festival de Gand pratique une politique des auteurs éclairée qui en a fait un rendez-vous cinéphile incontournable.

Gand et la politique des auteurs

Dans le sens des aiguilles d'une montre: Home, Bleak Street, Heartstone et Certain Women. © DR

Le millésime 2016, 43e du nom, ne fait pas exception, qui allie qualité et quantité, alignant, au gré d'une sélection d'une centaine de titres, les derniers films de Ken Loach (I, Daniel Blake, Palme d'or à Cannes, en ouverture), Jim Jarmusch (Paterson), Pablo Larraín (Neruda), Katell Quillévéré (Réparer les vivants), Oliver Stone (Snowden) ou Asghar Farhadi (Le Client), liste non exhaustive de ce qui ressemble, l'air de rien, à un best of de la production des derniers mois. Compétitif -douze films seront départagés par un jury présidé par le producteur Jeremy Thomas-, le festival se déploie par ailleurs en une demi-douzaine de sections. Si celle dévolue au "Global Cinema" célèbre le cinéma art et essai tous azimuts, courant de Bleak Street du Mexicain Arturo Ripstein à The Wailing, du Coréen Na Hong-jing, en passant par Certain Women de l'Américaine Kelly Reichardt, d'autres s'attachent à des cinématographies particulières, Gand proposant ainsi un focus sur le cinéma nordique (avec des films de Hans Petter Moland et Pernilla August, mais aussi diverses révélations comme Heartstone de l'Islandais Gudmundur Gudmunsson), de même qu'un coup de projecteur sur le Japon (avec les derniers films de Kôji Fukada, Sion Sono ou Kiyoshi Kurosawa, mais aussi un hommage en cinq longs métrages à Nagisa Ôshima). Le cinéma belge n'est pas en reste avec, parmi d'autres, Home de Fien Troch, Le Ciel flamand de Peter Monsaert ou, en clôture, Souvenir de Bavo Defurne, qui a convié Isabelle Huppert devant sa caméra.

Enfin, qui dit Gand pense par ailleurs musique de film, et les World Soundtrack Awards seront, comme chaque année, l'un des points d'orgue de la manifestation, avec divers concerts et un hommage à Ryuichi Sakamoto. Une disposition musicale trouvant son prolongement dans la programmation qui propose, dans la section Sound and Vision, des documentaires sur Frank Zappa, Oasis ou Arno parmi d'autres; tout un programme...

FESTIVAL DU FILM DE GAND, DU 11 AU 21/10. WWW.FILMFESTIVAL.BE

Nos partenaires