"Fucking Kassovitz": le making of inédit de Babylon A.D en ligne

16/11/11 à 18:09 - Mise à jour à 18:09

A l'heure où sort le nouveau film de Matthieu Kassovitz, L'Ordre et la morale, arrive en parallèle sur la toile une petite perle, le making of de Babylon A.D, son précédent film. Une plongée en images dans un tournage chaotique. Edifiant.

"Fucking Kassovitz": le making of inédit de Babylon A.D en ligne

© DR

Autant c'est une bonne chose d'aller voir des films, autant en voir les making of s'avère parfois passionnant. Certains sont de véritables révélations, un lever de rideau sur les conditions et difficultés rencontrés lors d'une production d'un long-métrage. Déjà Terry Gilliam, qui en connait un rayon sur les tournages foireux, l'avait démontré avec le making-of de son film maudit L'homme qui a tué Don Quichotte, dont le tournage fut carrément stoppé: Lost in la Mancha. Et c'est ce qu'a fait ici François-Régis Jeanne avec ce film Fucking Kassovitz (posté par l'acteur lui même) retraçant les 22 semaines de tournage chaotiques du film Babylon A.D de Matthieu Kassovitz, qui fut un échec critique et public retentissant.
"I'm not Orson Welles, I'm not Steven Spielberg, I'm fucking Matthieu Kassovitz!" C'est sur cette phrase que démarre le documentaire. Durant 58 minutes, le spectateur traverse avec l'acteur-réalisateur le calvaire d'un tournage qui se déglingue à tous les niveaux. Les obstacles s'enchaînent: problèmes techniques, de météo, censure des producteurs américains, accidents, mauvaise entente avec les acteurs...Et on y voit un Kassovitz investi, énervé souvent ("Fuck it!" ) et totalement dépassé. Et malgré tous ses efforts, il perdra peu à peu les rennes et finira par être dépossédé de son film. Les moments dans les "coulisses" du tournage alternent avec des commentaires post-prod de Kassovitz et autres protagonistes (assistants, producteurs...) face caméra, qui permettent de mieux comprendre les raisons de l'échec. Parce qu'en plus de démarrer avec un "low-budget", le film sera confronté à plusieurs reprises à une production américaine intrusive qui lui mettra des bâtons dans les roues. Kassovitz finira par dire qu'il a fait "50% du film qu'il voulait réaliser". Mais à défaut d'avoir un bon film, on se retrouve avec un bon documentaire... sur le film.

J.M.(stg)

Pour info, le making of de son nouveau film L'Ordre et la morale est aussi disponible sur dailymotion.

Nos partenaires