François Troukens, le Paul Newman du grand banditisme au micro du Brolcast

01/12/17 à 09:16 - Mise à jour à 09:16

Dans le studio, trois mecs nés en 1969. L'un organise des soirées funk, l'autre, quand il ne bulle pas sur les réseaux sociaux, écrit des chroniques et des bouquins. Le troisième, lui, sort un film mais avant ça, il braquait des fourgons de transport de fonds et a fait dix ans de taule pour ça. Bref, François Troukens est cette semaine vraiment partout dans Focus, y compris au micro du Brolcast.

François Troukens, le Paul Newman du grand banditisme au micro du Brolcast

François Troukens © Gaëtan Chekaiban

"Le Paul Newman du grand banditisme" comme il était surnommé dans le milieu nous parle bien évidemment de son film Tueurs mais aussi de Caïds, son court-métrage précédent, de Joeystarr, de sa bio (Armé de résilience, aux éditions First), de sa bédé Forban (au Lombard), de la lecture de Michel Houellebecq en prison, de ses parents écolo avant l'heure, de Chrysalibre, son association qui entend mettre beaucoup de culture à disposition du monde carcéral, du mode opératoire militaire des tueurs du Brabant et puis aussi, parce qu'on est des jeunes vieux et que la conversation s'est tranquillement emballée, il y a également quelques joyeuses confusions à relever tout au long de cette discussion sans temps mort ("santonistes" au lieu de "sandinistes", par exemple). Un jour, on vous racontera le off. C'était pas triste non plus. (sc)

Le podcast est également disponible en téléchargement sur Podomatic et iTunes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires