FIFA Mons: Dites-le avec des films

20/02/15 à 09:09 - Mise à jour à 09:22

Source: Focus

Tradition désormais bien établie: le festival de Mons déroule chaque année le tapis rouge aux alentours du 14 février, jour de la Saint Valentin oblige, la manifestation étant dévolue au film d'amour. Coup d'envoi ce 20 février.

FIFA Mons: Dites-le avec des films

Christoph Waltz et Amy Adams dans Big Eyes de Tim Burton © DR

Ainsi, encore, d'une 31e édition qui accueille Marie-Christine Barrault en qualité de marraine, et compte deux Palmes d'or cannoises parmi ses invités, Mohammed Lakhdar-Hamina, couronné au mitan des années 70 pour Chronique des années de braise, et Abdellatif Kechiche, dont La Vie d'Adèle enflammait la Croisette il y aura bientôt deux ans. Tandis que le premier présentera son nouveau film, Le Crépuscule des ombres, le second gratifiera les spectateurs montois d'une leçon de cinéma en marge de la projection de La Graine et le mulet; soit deux des événements d'un festival qui n'en sera point avare.

La programmation est ainsi alléchante, qu'encadrent L'art de la fugue de Brice Cauvin, avec Agnès Jaoui, présenté en ouverture, et Caprice d'Emmanuel Mouret, avec Anaïs Demoustier, qui refermera les festivités. Dans l'intervalle, le public montois aura pu découvrir, toutes sections confondues, des oeuvres aussi diverses que Tous les chats sont gris, le premier long métrage de Savira Dellicour, Phoenix de Christian Petzold, The Tribe de Myroslav Slaboshpytskiy ou encore le décoiffant Mange tes morts de Jean-Charles Hue, l'un des grands moments de la dernière levée cannoise.

A quoi il faut ajouter les nombreuses avant-premières, et notamment, côté américain, les fort attendus Big Eyes de Tim Burton et Inherent Vice de Paul Thomas Anderson, deux des fleurons d'une sélection dont un large volet est, comme de coutume, consacré au cinéma transalpin, avec notamment Hungry Hearts de Saverio Costanzo et Anime Nere de Francesco Munzi, découverts tous deux à la Mostra de Venise. Le réalisateur Carlo Verdone, vu également dans La Grande bellezza de Paolo Sorrentino, est par ailleurs l'un des coups de coeur de cette édition, un honneur qu'il partage notamment avec Jiri Menzel, l'auteur de Trains étroitement surveillés, invité dans le cadre d'un focus sur le cinéma tchèque. À Mons, pendant une semaine, le mot d'ordre sera: dites-le avec des films...

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D'AMOUR DE MONS, DU 20 AU 27 FÉVRIER. WWW.FIFA-MONS.BE

En savoir plus sur:

Nos partenaires